nuance

Un gène régulateur des cellules souches nerveuses

Des chercheurs du Howard Hughes Medical Institute de Los Angeles en Californie ont découvert qu’un gène, Pten, fréquemment impliqué dans de nombreux cancers, était également un régulateur de la prolifération des cellules souches nerveuses. PTEN, la protéine codée par ce gène, pourrait, si l’on découvre les mécanismes de son action sur la prolifération cellulaire, aider à traiter les maladies neurologiques via des thérapies par cellules souches, selon les auteurs de l’étude.

Pten est avec p53 le suppresseur de tumeur le plus fréquemment impliqué, lorsqu’il est muté, dans les cancers humains impliquant le cerveau, le sein, la prostate et l’endomètre.

Hong Wu et ses collaborateurs avaient remarqué que la protéine PTEN intervenait dans le développement nerveux en constatant que des personnes ayant hérité d’une version mutée de son gène montraient souvent une macrocéphalie ou un cerveau anormalement développé.

Le gène Pten étant exprimé chez les souris, les chercheurs ont généré des souches murines mutées pour ce gène (Pten-/-) de telle façon que la mutation ne s’exprime que tardivement durant la gestation des animaux, (le gène Pten étant indispensable à la survie) et que les chercheurs puissent ainsi observer le développement cérébral.

Les chercheurs ont constaté que les souris Pten-/- semblaient avoir une sur-activation des voies de régulation de prolifération et de mort cellulaires dans le cerveau.

Des études anatomiques ont montré une augmentation du volume du cerveau des souris mutées ainsi que de la taille de leurs cellules.

Grâce à des marquages spécifiques à l’aide d’anticorps, les chercheurs ont observé que les cellules souches nerveuses embryonnaires se transformaient en cellules de lignées établies. De plus, il a été remarqué par marquage des cellules du cerveau que l’augmentation de leur taille résultait à la fois d’une accélération de la division cellulaire et également d’une réduction du programme de mort cellulaire.

Les chercheurs ont également montré in vivo et in vitro que les cellules nerveuses souches des souris mutantes produisaient les mêmes types cellulaires que les cellules souches non mutées.

«Nous concluons de ces expériences que la protéine PTEN est un régulateur majeur du cycle de prolifération des cellules nerveuses souches et également un régulateur de la mort programmée cellulaire », a commenté Wu.

La chercheuse s’est enthousiasmée sur les portées de ces découvertes en disant que «les voies de signalisation mises à jour par cette étude auront un impact sur les futures études cliniques visant à manipuler les populations de cellules souches».

Source : Science express 1 novembre 2001.

Descripteur MESH : Cellules , Cellules souches , Californie , Los Angeles , Prolifération cellulaire , Cerveau , Mort , Accélération , Animaux , Division cellulaire , Macrocéphalie , Mort cellulaire , Mutation , Personnes , Prostate , Survie

nuance

Recherche scientifique: Les +