nuance

Incidence de la maladie cœliaque chez l’enfant diabétique de type 1

La prévalence de maladie cœliaque (MC) apparaissant après le déclenchement d’un diabète de type 1 chez l’enfant, est environ 20 fois plus importante que dans la population générale, selon une étude épidémiologique longitudinale de six années publiée dans la revue médicale Pediatrics. Ces chiffres plaident en faveur d’un dépistage approfondi de la MC, même en absence de symptômes évocateurs.

Cette étude prospective a consisté à suivre pendant six années, 274 enfants diabétiques de type 1 âgés de 8 ans en moyenne, concernant l’apparition d’une MC dépistée par la sérologie anti-endomysium avant de procéder à une biopsie intestinale pour confirmation après deux tests anti-endomysium consécutifs positifs.

La prévalence de MC au moment du démarrage du diabète, a été de 3,6%. Après quatre ans, cette prévalence est passée à 6,2%. La majorité des cas de MC étaient asymptomatiques lors de leur présentation, sans signe apparent de malnutrition.

«Cette prévalence est environ 20 fois supérieure à celle de la MC dans la population générale», et les auteurs estiment par extrapolation de leurs données, à 40% les nouveaux cas de MC se développant pendant les quelques années après la déclaration du diabète de type 1.

Les auteurs préconisent par conséquent d’étendre le dépistage de la MC après le déclenchement d’un diabète de type 1, même en l’absence de signes cliniques de la maladie.

Source : Pediatrics 5 mai 2002;109(5):833-8

PI

Descripteur MESH : Maladie , Diabète , Prévalence , Diabète de type 1 , Population , Biopsie , Malnutrition , Sérologie

nuance

Recherche scientifique: Les +