nuance

Des sucres impliqués dans la croissance tumorale

Des chercheurs canadiens ont découvert un gène qui régule la croissance des tumeurs cancéreuses et des métastases. L'inactivation de ce gène inhibe la croissance tumorale et la formation de métastases chez des souris présentant des tumeurs mammaires. Cette découverte, publiée dans Nature Medicine du mois de mars, laisse entrevoir de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer.

Cette étude a été dirigée par J. Dennis (Mount Sinai Hospital, Toronto, Canada). Les auteurs se sont intérressés à des glucides particuliers appelés glycanes. Ces glycanes sont insérés dans la membrane plasmique des cellules et sont ainsi localisés à la surface cellulaire. Ils peuvent être associés à des protéines (glycoprotéines) qui seront sécrétées. Une enzyme de l'appareil de Golgi, nommée MGAT5, assure la biosynthèse d'un type particulier de glycanes : les "béta 1,6GlcNAc-branched N-linked glycans" nommés plus simplement glycanes-MGAT5.

Les scientifiques ont découvert que l'expression des glycanes MGAT5 est élevée dans les tumeurs des cancers du sein, du colon et de la peau. Afin d'étudier la fonction de ces glycanes, ils ont crée des souris transgénétiques knock-out pour le gène Magt5 : ces souris, dépourvues de l'enzyme en question (MGAT5) sont incapables de synthétiser les glycanes-MGAT5.

Ces souris apparaissent normales mais réagissent différemment lorsqu'elles sont exposées à certains facteurs extrinsèques. En effet, les scientifiques ont généré chez ces souris des cancers mammaires induits par un oncogène du poliomavirus (poliomavirus middle T oncogene) : la croissance des tumeurs mammaires et l'envahissement des poumons par les métastases étaient considérablement réduits chez ces souris, les auteurs indiquant une réduction de 80 à 95 % par rapport aux souris contrôles.

Les glycanes MGAT5 favorisent les déplacements des cellules et la croissance tumorale in vivo. "C'est la première fois que nous avons été capables de montrer l'implication directe de glucides dans la développement de cancers", précise J. Dennis dans un communiqué de presse de l'Université de Toronto."Cette étude et de prochains travaux portant sur les voies de signalisations affectées par les glycanes-MGAT5 nous indiquerons de nouvelles approches pour contrôler la propagation des tumeurs".

Les souris dépourvues de glycanes-MGAT5 avaient également une meilleure réponse immunitaire, ce qui a pu favoriser le blocage de la croissance tumorale. Bien que ces travaux ne constituent que des résultats préliminaires à une éventuelle thérapeutique, des inhibiteurs de l'enzyme MGAT5 pourraient limiter la croissance des tumeurs et les maladies métastasiques.

Source : press release de l'Université de Toronto. Abstract de Nature Medicine, March 2000, Vol. 6; n°3 : 306-312

Descripteur MESH : Croissance , Tumeurs , Mars , Cellules , Glucides , Appareil de Golgi , Canada , Glycoprotéines , Nature , Peau , Protéines , Thérapeutique

Recherche scientifique: Les +