nuance

L'infection par le VIH en augmentation chez les consommateurs de drogues par injection

Une étude prospective menée à Londres montre que le taux d'infection par le VIH et le VHC est plus élevé que prévu parmi les consommateurs de drogues par injection.

Au cours des années 90, la prévalence de ces deux virus dans cette population était plus faible au Royaume-Uni que dans les autres pays. Cependant, aucune stratégie particulière de prévention n'a été mise en place par le gouvernement ces dernières années.

En 2001, 428 nouveaux consommateurs de drogues par injection, la plupart de Londres, ont complété des questionnaires et ont fourni des prélèvements sanguins. Il apparaît que l'incidence du virus de l'hépatite C est plus élevée (41,8 cas pour 100 personne.annés) que les estimations ne le laissaient penser. C'est aussi le cas de l'infection par le VIH avec 3,4 cas pour 100 personne.années.

D'après les auteurs de cette étude publiée dans le British Medical Journal, ces chiffres sont en accord avec les enquêtes de surveillance épidémiologiques en cours et suggèrent une modification récente des comportements. Ils ajoutent que ces données montrent que les mesures actuelles ne permettent pas de protéger cette population à risque des infections virales véhiculées par le sang. De nouvelles stratégies doivent être mises en œuvre afin de modifier les comportements et permettre de diffuser au mieux les messages de prévention.

Source : www.bmj.com

Descripteur MESH : Infection , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Londres , Population , Virus , Gouvernement , Hépatite , Hépatite C , Incidence , Prévalence , Questionnaires , Risque , Sang

nuance

Recherche scientifique: Les +