nuance

Statines et risque de sepsis

La prise de statines après une hospitalisation pour raison cardiovasculaire grave est associée à une réduction du risque de sepsis, montrent des résultats qui viennent d’être publiés sur le site Internet du Lancet.

Ce résultat présenté par Hackman et collaborateurs est issu d’une étude de population conduite auprès de plus de 141000 patients canadiens de 65 ans et plus qui avaient été hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu, un AVC ischémique ou pour une procédure de revascularisation et qui étaient encore en vie trois mois après quitté l’hôpital. Parmi eux, 33% ont initié un traitement par statines.

Une réduction de l’incidence des sepsis, réponse inflammatoire systémique consécutive à la présence d’une infection, a été observée chez les sujets qui avaient reçu des statines (hazard ratio = 0•81; IC 95% = 0•72–0•91) et cette réduction restait significative après les ajustements habituels (facteurs démographiques, facteurs de risque de sepsis, autres pathologies) et notamment lorsqu’on observe les groupes de patients à haut risque. Cet effet ne parait pas lié à l’action hypolipémiante des statines puisqu’il n’a pas été observé avec d’autres hypolipémiants.

Selon les propos du Dr Donald Redelmeier, auteur référent de cette étude : « L’emploi de statines chez des patients atheroscléreux était associé à une réduction du risque de sepsis, y compris le sepsis sévère et le sepsis fatal ».

Source: The Lancet. Published Online January 25, 2006 DOI:10.1016/S0140-6736(06) 68041-0, www.thelancet.com.

Descripteur MESH : Risque , Hospitalisation , Internet , Patients , Accident vasculaire cérébral , Auteur , Facteurs de risque , Hypolipémiants , Infection , Population , Syndrome , Syndrome coronarien aigu , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +