nuance

Prévalence de l’atrophie multisystématisée (MSA) en Gironde

Désireux de mieux connaître les caractéristiques épidémiologiques de l’atrophie multisystématisée (MSA), des chercheurs du service de neurologie de l’Hôpital du Haut-Lévèque de Pessac ont essayé de déterminer la prévalence de cette maladie neurodégénérative. Leurs résultats, présentés dans la Revue neurologique montrent que la MSA est une maladie « relativement fréquente en France, comparable à la SLA ».

La prévalence a été déterminée en Gironde (1,28 millions d’habitants) au 1er novembre 1998 selon les critères consensuels du diagnostic clinique.

23 cas ont été dépistés : 5 possibles, 18 probables, comprenant 7 femmes et 16 hommes, d’âge moyen 66,9 ans (45-79), avec une durée de la maladie de 6,8 ans (2-12).

16 patients avaient une forme avec syndrome parkinsonien prédominant (MSAp) et 7 avec un syndrome cérébelleux prédominant (MSAc). Tous avaient une dysautonomie et/ou des troubles vésicosphinctériens.

La prévalence brute calculée a été de 1,9 pour 100.000 habitants (IC95 % 1,1 – 2,7) et de 6,2 pour 100.000 habitants (3,7 – 8,7) au-delà de 50 ans. Ce résultat est comparable à celui obtenu en 1999 à Londres par des chercheurs anglais.

Source : Revue Neurologique, 2000, 1S57.

Descripteur MESH : Maladie , Prévalence , France , Neurologie , Syndrome , Diagnostic , Femmes , Hommes , Londres , Patients

nuance

Recherche scientifique: Les +