nuance

Environ 80 % des isolats de VIH aux USA seraient résistants à au moins un antirétroviral

Des résultats présentés par des chercheurs de la compagnie Virco indiquent que seulement 21,8 % des isolats de VIH aux USA seraient encore sensibles aux trois classes d'antirétroviraux. Des tests génotypiques ont été réalisés sur 11.990 patients infectés par le virus. Le phénomène de résistance paraît très préoccupant car 27,2 % des isolats seraient résistants aux 3 classes d'antirétroviraux, 29,1 % à deux classes et 21,9 % à une classe.

Cette étude a été conduite par le Dr S. Bloor et ses collègues du centre de recherche de Virco à Cambridge. Ce travail a fait l'objet d'une présentation lors du 4th International Workshop on HIV Drug Resistance & Treatment Strategies qui se déroule cette année en Espagne.

Dans un communiqué de presse édité par Virco, le co-président de ce congrès, le Dr J. Mellors (University of Pittsburgh Medical Center) note que "Les résultats de cette étude révèlent non seulement l'ampleur du problème de la résistance – une cause majeure d'échec thérapeutique – mais soulignent également l'importance des tests de résistance pour appuyer le traitement lors de la prise en charge de patients infectés".

Selon un des résultats de cette étude, le choix d'un test de résistance adéquat pourrait être un facteur critique pour la précision des résultats. Ainsi, de nombreux patients pourraient présenter une mutation du virus indétectable par la plupart des tests courants. Cette mutation - une mutation sur le codon 333 du gène de la transcriptase inverse qui facilite la résistance à l'AZT/3TC – a été retrouvée dans 12,1 % des isolats de VIH. Plusieurs des tests de résistance actuels ne couvriraient pas cette région du génome du VIH.

"Ces données montrent que cette mutation est relativement fréquente et rappelle aux médecins que les techniques de tests de résistance doivent évoluer afin de suivre l'évolution des profils de résistance du VIH". "Il est important que les médecins et leurs patients puisse mettrent à jour leur connaissance des résistances et qu'ils sélectionnent les tests de résistance en conséquence".

Pour information, la société Virco commercialise des tests de résistance phénotypiques et génotypiques et a développé [selon le communiqué de presse] la plus grande banque de données sur ces résistances avec plus de 70.000 génotypes et phénotypes. Elle est de ce fait directement impliquée dans le développement de ces tests.

Communiqué de presse de Virco rédigé par le Cooney Waters Group</i>

Descripteur MESH : VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Antirétroviraux , Patients , Virus , Mutation , Médecins , Codon , Connaissance , Échec thérapeutique , Espagne , Génome , Recherche , Thérapeutique , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +