Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lymphocytes

347 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

Pourquoi certaines tumeurs échappent au système immunitaire

Caducee.net, le 17 septembre 2002 : Avec cette recherche américaine menée par des chercheurs de Pennsylvanie, nous comprenons mieux pourquoi les lymphocytes T cytotoxique impliqués dans la destruction autologue des cellules cancéreuses, sont inhibés par d’autres lymphocytes T régulateurs, qui exercent une régulation négative sur ces cellules tueuses, à distance, sous le contrôle du TGF-β. […].

VIH/SIDA : une étude pilote sur les interruptions thérapeutiques programmées

Caducee.net, le 31 octobre 2001 : Le rapport bénéfice/risque des interruptions thérapeutiques programmées (ITP) dans le traitement de l'infection par le VIH-1 est mal connu. Un essai américain indique que les ITP permettent d'augmenter la réponse des lymphocytes T CD8+. Toutefois, on observe pendant les ITP une augmentation de la charge virale et un déclin des lymphocytes T CD4+. Ces résultats indiquent que les ITP devraient être envisagées avec prudence. […].

Genmab annonce le programme préclinique HuMax-CD32b

PR Newswire, le 04 janvier 2008 : COPENHAGUE, January 4 /PRNewswire/ -- Genmab A/S (OMX : GEN) a annoncé aujourd'hui un nouveau programme préclinique portant sur des anticorps appelé HuMax-CD32b(TM). Cet anticorps entièrement humain IgG1,k vise le récepteur CD32b trouvé sur les cellules du système immunitaire et les tumeurs hématologiques. Le Humax-DC32b peut avoir un effet thérapeutique dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique B, du lymphome à petits lymphocytes, du lymphome de Burkitt, du lymphome folliculaire et du lymphome diffus à grands lymphocytes B. […].

L’enfuvirtide : un inhibiteur de fusion efficace contre le VIH

Caducee.net, le 29 mai 2003 : Encore nommé T-20, l’enfuvirtide est un inhibiteur de l’entrée du VIH dans les lymphocytes CD4+. Deux études viennent de montrer qu’il permet d’améliorer la réduction de la charge virale et l’augmentation des lymphocytes CD4+. […].

Le VIH infecte préférentiellement les CD4 qui lui sont spécifiques

Caducee.net, le 02 mai 2002 : Une étude parue dans la dernière édition de la revue Nature démontre que les lymphocytes T CD4+ spécifiques du VIH sont préférentiellement infectés par le VIH in vivo. Ce comportement est depuis longtemps suspecté mais n'avait jamais été complètement démontré. Selon les chercheurs, ce résultat pose également la question de la sécurité des interruptions thérapeutiques programmées. […].

Données récentes sur le phosphate de fludarabine (Fludara oral) et l'alemtuzumab (Campath (MD) dans le traitement de la leucémie lymphocytaire

Shering/ ASH, le 24 janvier 2002 : Dans le cadre de la 44ème assemblée annuelle de l'ASH (American Society of Hematology) organisée cette année à Philadelphie, les laboratoires Shering AG ont organisé une rencontre avec des experts le lundi 9 décembre pour présenter des données récentes sur le phosphate de fludarabine (Fludara oral) et l'alemtuzumab (Campath (MD) dans le traitement de la leucémie lymphocytaire. […].

Découverte d'une nouvelle classe de cellules T régulatrices capables d'éviter les rejets de greffe

Caducee.net, le 29 juin 2000 : Des chercheurs de l'Université de Toronto ont identifié et caractérisé des cellules T régulatrices qui semblent jouer un rôle essentiel dans le contrôle des rejets de greffes. Ces cellules sont susceptibles d'inhiber les phénomènes de rejets en déclenchant la mort cellulaire des lymphocytes T CD8 + dirigés contre le greffon. […].

Laureate annonce un deuxième accord de fabrication avec Cytheris

PR Newswire, le 27 mars 2008 : PRINCETON, New Jersey et PARIS, March 27 /PRNewswire/ -- Laureate Pharma, Inc., une société de production de protéine et de développement biopharmaceutique à service intégral, a annoncé aujourd'hui avoir passé un contrat de fabrication de GMP cyclique avec Cytheris SA, une société biopharmaceutique de développement clinique qui se concentre sur la recherche et le développement de nouveaux traitements pour l'immunomodulation. En vertu de l'accord, Laureate fabriquera le principal produit candidat de Cytheris, Interleukine-7 (IL-7), un recombinant totalement glycosylé de la protéine humaine et un facteur de croissance critique pour la récupération des lymphocytes T immuns, pour son utilisation dans les essais cliniques internationaux en cours sur le traitement du VIH, du virus de l'hépatite C et du cancer. Les conditions de l'accord n'ont pas été divulguées. […].

Une nouvelle approche pour la sclérose en plaques

Caducee.net, le 23 janvier 2001 : Une nouvelle thérapie qui permet d'éliminer les lymphocytes T dirigés contre la myéline a été testée avec succès chez le singe. Selon le NIH (National Institue of Health), cette approche contre la sclérose en plaques et d'autres maladies auto-immunes pourrait être envisagée chez l'homme. […].

Le VIH se réplique aussi dans les cellules T CD4 quiescentes

Caducee.net, le 11 novembre 1999 : Une étude publiée dans la revue Science révèle que, dans les jours qui suivent la contamination par voie sexuelle, la réplication du virus du sida (VIH) n’a pas seulement lieu dans les lymphocytes T CD4 activés qui prolifèrent à la porte d'entrée muqueuse et dans les tissu lymphoïdes mais également, de façon surprenante, dans des cellules T CD4 quiescentes. Or la plupart de ces cellules latentes infectées par le VIH-1 résistent au traitement antirétroviral. […].

Les gonococcies mettent les cellules immunitaires au repos

Caducee.net, le 20 février 2002 : La bactérie Neisseria gonorrhoeae responsable des gonococcies est capable de réprimer l'activation et la prolifération des lymphocytes T CD4+ au cours de l'infection. Cette découverte publiée dans la revue Nature Immunology permet d'expliquer certaines caractéristiques de ces infections. Par ailleurs, d'autres agents pathogènes utilisent vraisemblablement un mécanisme similaire. […].

Polyarthrite rhumatoïde : une nouvelle stratégie efficace chez la souris

Caducee.net, le 29 mai 2000 : Une cible thérapeutique potentielle pour le traitement des maladies inflammatoires auto-immunes a été identifiée par des chercheurs anglais. Des anticorps monoclonaux qui se comportent comme des agonistes du récepteur CD40 des lymphocytes B permettent de traiter les processus inflammatoires auto-immuns chez deux modèles murins de polyarthrite rhumatoïde. Bien que la méthodologie employée comporte encore trop de risques, cette découverte pourrait être utilisée pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques contre les maladies inflammatoires auto-immunes. […].

Un gène de l’inflammation impliqué dans l’asthme

Caducee.net, le 11 janvier 2002 : Deux études qui paraissent aujourd’hui dans la revue Science montrent que l’absence d’activité du gène T-bet, impliqué dans le phénomène inflammatoire, est en partie responsable du rétrécissement des bronches lors des crises d’asthme chez des patients. Des souris dépourvues du gène T-bet présentent toutes les caractéristiques de l’asthme. L’absence de T-bet serait associé à une baisse de la production d’interféron gamma (INFγ) par les lymphocytes T CD4+ et NK, mais pas par les TCD8+. […].

La ciclosporine en aérosol réduit l'activité de la glycoprotéine P après une transplantation pulmonaire

Caducee.net, le 29 août 2000 : Les patients qui bénéficient d'une transplantation pulmonaire présentent, dans les lymphocytes T infiltrés dans les poumons, une activité de la glycoprotéine P (P-gP) accrue. Des chercheurs et chirurgiens de l'Université de Pittsburgh ont montré que l'emploi de ciclosporine en aérosol permettait de diminuer cette activité à un niveau comparable à celui retrouvé chez des sujets sains. Leurs résultats ont été présentés lors du "XVIII International Congress of the Transplantation Society" qui se déroule du 27 août au 1° septembre 2000 à Rome. […].

Vers un clonage à partir de cellules totalement différenciées ?

Caducee.net, le 11 février 2002 : Une nouvelle étape vers la voie du clonage a été franchie par des chercheurs du MIT (Cambridge, Massachusetts, ET) et de l’université de Vienne. Même si les auteurs ont eu une efficacité très faible et ont dû procéder à une étape de clonage en deux temps, il semble que les clones de souris, obtenus à partir de noyaux de lymphocytes B et T, ouvrent la voie au clonage à partir de cellules souches adultes et totalement différenciées. […].

Cancer de la prostate : un essai de phase I sur une vaccination par des cellules dendritiques activées

Caducee.net, le 30 janvier 2002 : Cet essai de phase I concernait un "vaccin" basé sur des cellules dendritiques transfectées par un ARN codant le PSA (prostate-specific antigen). Testé chez 13 patients, son profil de sécurité est apparu acceptable. Les résultats préliminaires indiquent également une stimulation de la réponse des lymphocytes T contre cet antigène. […].

Les macrophages, un réservoir du VIH sous-estimé ?

Caducee.net, le 08 janvier 2001 : Les travaux de chercheurs américains du NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Disease) indiquent que les macrophages produisent de grande quantité de virus chez le singe après disparition des lymphocytes T CD4 +. Les macrophages seraient donc un réservoir important du VIH, ce qui implique de nouvelles stratégies pour éliminer le virus. […].

Vaccin contre le VIH : plutôt cibler les protéines virales exprimées précocement ?

Caducee.net, le 20 septembre 2000 : Un vaccin dirigé contre les protéines du VIH exprimées dès les premières phases de l'infection, telle que la protéine Tat, semble constituer une voie intéressante. Des chercheurs de l'Université du Wisconsin ont montré que des lymphocytes T cytotoxiques spécifiques de la protéine Tat pouvaient contrôler la réplication du virus durant la phase aiguë de l'infection. Leurs résultats seront publiés le 21 septembre dans le journal Nature. […].

Les plus