Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lymphocytes

347 résultats triés par date
affichage des articles n° 55 à 73

Lutter contre le VIH avec des ARN interférents

Caducee.net, le 25 décembre 2002 : Des chercheurs américains sont parvenus à protéger des lymphocytes T d’une infection par le VIH en introduisant dans ces cellules de courts ARN qui réduisent l’expression d’un corécepteur cellulaire du VIH. […].

Les macrophages, un réservoir du VIH sous-estimé ?

Caducee.net, le 08 janvier 2001 : Les travaux de chercheurs américains du NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Disease) indiquent que les macrophages produisent de grande quantité de virus chez le singe après disparition des lymphocytes T CD4 +. Les macrophages seraient donc un réservoir important du VIH, ce qui implique de nouvelles stratégies pour éliminer le virus. […].

VIH/SIDA : des tests alternatifs moins chers

Caducee.net, le 14 novembre 2003 : La mesure du nombre total de lymphocytes et de la concentration en albumine semblent une solution efficace et plus abordable pour le suivi de l’infection par le VIH-1 chez les enfants des pays en développement. […].

PRÉDIRE LA RÉPONSE À L’IMMUNOTHÉRAPIE GRÂCE À L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Gustave Roussy, le 27 août 2018 : Jusqu’à présent, aucun marqueur ne permet d’identifier de manière certaine les patients qui vont répondre à une immunothérapie anti-PD-1/PD-L1 permettant de restaurer les fonctions immunitaires contre la tumeur alors que seulement 15 à 30 % des patients répondent au traitement. Sachant que plus l’environnement immunologique d’une tumeur est riche (présence de lymphocytes), plus l’immunothérapie a de chance d’être efficace, les chercheurs ont cherché à estimer cet environnement grâce à l’imagerie pour le corréler à la réponse clinique des patients. C’est l’objectif de la signature radiomique créée et validée par IA de l’étude publiée dans The Lancet Oncology. […].

Immunologie: le dogme sur l’activation des cellules T CD8+ cytotoxiques remis en cause

Caducee.net, le 09 octobre 2001 : Des chercheurs du laboratoire de neuro-oncologie à la Rockefeller University à New-York (EU) publient dans la revue Nature Immunology leurs travaux proposant un nouveau modèle pour expliquer l’activation des lymphocytes T CD8+ appelés cellules tueuses ou cytotoxiques. […].

Infections virales et crises mortelles d’asthme aigu

Caducee.net, le 20 septembre 2001 : Selon une étude européenne, le taux élevé d’une certaine population de lymphocytes CD8+ retrouvés dans les poumons de patients décédés d’une crise d’asthme aigu suggère une corrélation entre les décès et les réponses aux infections virales respiratoires communes. […].

L'α-galactosylceramide, un espoir pour le diabète de type 1 ?

Caducee.net, le 03 septembre 2001 : De nouveaux travaux montrent qu'il est possible de prévenir et de traiter le diabète de type 1 chez des souris diabétiques non-obèses (NOD). Le composé utilisé est l'α-galactosylceramide, il agit sur les lymphocytes NK (natural killer). Comme le "tandem" α-galactosylceramide/cellules NK existe aussi chez l'homme, l'α-galactosylceramide pourrait éventuellement être utilisé chez ce dernier. […].

Le diabète de type 1 déclenché par les anticorps maternels ?

Caducee.net, le 02 avril 2002 : Des expériences menées sur des souris montrent que les anticorps maternels joueraient un rôle primordial dans le développement du diabète de type 1. Cette étude rigoureuse est particulièrement intéressante car l'on considère actuellement le diabète de type 1 comme une maladie auto-immune médiée par les lymphocytes T et dans laquelle les auto-anticorps dirigés contre les cellules bêta-pancréatiques ne sont que des marqueurs. […].

Dépistage tardif du VIH : les experts alertent sur ce problème de santé publique en Europe

PR Newswire, le 31 mars 2009 : LONDRES, March 31 /PRNewswire/ -- Près de trois décennies après la découverte du VIH/SIDA, malgré des progrès thérapeutiques importants, il existe encore un nombre significatif de patients infectés par le VIH qui sont dépistés au stade avancé de la maladie, lorsqu'ils présentent une sévère immunosuppression. Chez les patients pris en charge tardivement, on observe une mortalité et une comorbidité plus élevées que chez les patients avec un diagnostic précoce, ce qui impacte leur qualité de vie.(2,3) En Europe, entre 15 à 38 % des personnes atteintes par le VIH sont dépistées tardivement, quand le taux de lymphocytes CD4 est faible, la charge virale élevée et le système immunitaire significativement affaibli.(1) […].

Deux présentations ASH font état du REVLIMID® L'activité et la tolérabilité chez les patients atteints de leucémie lyphocytique chronique encore jamais traitée

Businesswire, le 08 décembre 2008 : Dans le cadre du premier essai portant sur la leucémie lymphocytique chronique symptomatique (CLL), présenté par Alessandra Ferrajoli, M.D., Professeur Assistant de Médecine au M.D. Anderson Cancer Center de Houston, au Texas, 45 patients étaient éligibles pour une réponse (au minimum trois cycles). Ces patients n'avaient encore jamais été traités; ils étaient atteints de la forme symptomatique de la maladie et âgés de 65 ans et plus (âge médian = 71). Les résultats préliminaires de cet essai ont montré que le REVLIMID avait entraîné une réduction rapide des lymphocytes en circulation, avec un taux de réponse de 52%, dont 29% de réponses hématologiques complètes (RC) et 6% de réponses partielles nodulaires (après le cycle 9). Cette étude a montré que les taux de réponse du REVLIMID s'améliorent grâce à un traitement constant. Sur 33 patients ayant terminé les neuf cycles de thérapie, quatre ont progressé. […].

Les alpha-défensines, des agents anti-VIH potentiels

Caducee.net, le 01 octobre 2002 : Parmi les personnes infectées par le VIH, il y a un groupe appelé long-term-non-progressors (LTNP), c’est à dire des personnes qui vivent avec le virus pendant de longues périodes sans déclarer la maladie. C’est à partir d’une cohorte de ces individus avec le statut LTNP que des chercheurs américains ont caractérisé des facteurs anti-CD8 (CAF), appelés alpha-défensines, secrétés par les lymphocytes T CD8+, qui inhibent la réplication virale de manière indépendante des chimiokines. […].

Une nouvelle technique greffe de cellules souches pour le traitement de la granulomatose chronique

Caducee.net, le 22 mars 2001 : Des auteurs américains décrivent dans le dernier NEJM une nouvelle stratégie d'allogreffe dans le traitement de la granulomatose chronique en utilisant des cellules souches du sang périphérique de donneurs HLA compatibles. Cette technique non myelosuppressive fait appel à une élimination des lymphocytes T du greffon afin de limiter les réactions du greffon contre l'hôte. […].

Le candidat vaccin combiné Novavax COVID-19-Influenza a induit des réponses en anticorps et en cellules T contre le SRAS-CoV-2 et les souches de grippe homologues et hétérologues

Le candidat vaccin combiné Novavax COVID-19-Influenza a induit des réponses en anticorps et en cellules T contre le SRAS-CoV-2 et les souches de grippe homologues et hétérologues

PRNEWSWIRE, le 16 octobre 2022 : GAITHERSBURG, Maryland, 16 octobre 2022 /PRNewswire/ -- Novavax, Inc. (Nasdaq: NVAX), une société de biotechnologie qui se consacre au développement et à la commercialisation de vaccins de nouvelle génération pour les maladies infectieuses graves, a annoncé aujourd'hui les résultats positifs de l'essai clinique de phase 1/2 de son candidat vaccin combiné COVID-19-Influenza (CIC, COVID-Influenza Combination). Les données ont démontré la capacité du vaccin CIC à générer des réponses immunitaires, y compris des anticorps et des réponses des cellules T CD4 polyfonctionnelles (lymphocytes qui aident à coordonner la réponse immunitaire) contre le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) ainsi que les souches homologues et hétérologues de la grippe. Le CIC associe le vaccin COVID-19 (NVX-CoV2373) de Novavax et son candidat vaccin quadrivalent contre la grippe. […].

Une nouvelle famille de gène liée à l’asthme

Caducee.net, le 27 novembre 2001 : Une équipe américaine a isolé une nouvelle famille de gènes appelée Tim en analysant une région chromosomique chez la souris homologue à une région du chromosome 5 humain liée à la susceptibilité à l’asthme. La famille des gènes Tim est associée à la différenciation des lymphocytes T helper intervenant dans la réponse d’hypersensibilité de l’asthme. L’homologue humain des gènes Tim est le récepteur au virus de l’hépatite A, TIM-1. […].

Le VIH active son hôte avant même l'intégration de son génome

Caducee.net, le 24 août 2001 : Des chercheurs américains viennent de mettre à jour un nouveau mécanisme utilisé par le VIH pour assurer l'intégration de son patrimoine génétique à celui de la cellule hôte. Avant cette intégration, la copie ADN du génome du virus est utilisée pour la transcription de deux gènes viraux : tat et nef. Les protéines stimulent alors l'activité des lymphocytes infectés qui sortent de leur état quiescent, permettant ainsi l'intégration du génome viral à celui de la cellule. […].

Les récepteurs à l’adénosine A2a sont impliqués dans la diminution de l’inflammation

Caducee.net, le 24 décembre 2001 : Des chercheurs du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (Bethesda, Maryland, EU) ont mis en évidence le rôle des récepteurs de l’adénosine A2a couplés aux petites protéines G, présents à la surface des lymphocytes T et des cellules de l’immunité naturelle, dans la protection des tissus vis à vis du processus inflammatoire. […].

Tuberculose : vers un test de dépistage précoce plus efficace

Caducee.net, le 22 juin 2001 : Un nouveau test sanguin permettrait une identification plus fine des cas de tuberculose-infection. Ce test est basé sur la détection de lymphocytes T répondant à un antigène spécifique à Mycobacterium tuberculosis. D'après une étude parue dans le Lancet ce test est plus précis que l'intradermoréaction pour l'identification des personnes asymptomatiques mais exposées à M. tuberculosis. […].

Une modification du taux de radicaux libres permet de tuer sélectivement des cellules cancéreuses

Caducee.net, le 25 septembre 2000 : Des chercheurs de l'Université du Texas ont montré que l'inhibition de la superoxyde dismutase (SOD) pourrait être "une approche prometteuse pour tuer de façon sélective les cellules cancéreuses". L'inhibition de la SOD, un enzyme qui élimine normalement l'ion superoxyde (O2-), permet de tuer des cellules leucémiques humaines tout en épargnant les lymphocytes normaux. […].

Les plus