Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lymphocytes

347 résultats triés par date
affichage des articles n° 73 à 91

Kiadis Pharma annonce la poursuite de sa collaboration avec le professeur Velardi à l'égard de son produit phare ATIR(TM)

PR Newswire, le 28 novembre 2008 : AMSTERDAM, November 28 /PRNewswire/ -- Kiadis Pharma, société biopharmaceutique spécialisée en oncologie, annonce aujourd'hui qu'Andrea Velardi, M.D., professeur en immunologie clinique à l'Université de Pérouse, en Italie, et Kiadis Pharma poursuivent leur collaboration à l'égard d'ATIR(TM), un produit en cours de développement clinique visant à permettre le recours à un donneur incompatible pour une greffe de moelle osseuse en évitant l'apparition de la forme aiguë de la réaction du greffon contre l'hôte (GHVD) chez les patients atteints de leucémie en phase terminale. Aux termes de l'entente, le professeur Velardi poursuivra ses recherches sur la déplétion sélective des lymphocytes T alloréactifs provenant de donneurs incompatibles à l'aide du produit ATIR(TM) de Kiadis Pharma. Kiadis Pharma est en train de préparer une étude de base multicentrique concernant le produit ATIR(TM). Cette étude sera entamée au début de 2009 et mettra à contribution le professeur Velardi. […].

Une modification du taux de radicaux libres permet de tuer sélectivement des cellules cancéreuses

Caducee.net, le 25 septembre 2000 : Des chercheurs de l'Université du Texas ont montré que l'inhibition de la superoxyde dismutase (SOD) pourrait être "une approche prometteuse pour tuer de façon sélective les cellules cancéreuses". L'inhibition de la SOD, un enzyme qui élimine normalement l'ion superoxyde (O2-), permet de tuer des cellules leucémiques humaines tout en épargnant les lymphocytes normaux. […].

Un anti-oxydant de synthèse prévient la survenue du diabète auto-immun chez la souris

Caducee.net, le 28 janvier 2002 : Des chercheurs du Colorado aux Etats Unis ont utilisé un anti-oxydant synthétique basé sur la superoxyde dismutase (SOD), qui permet de stopper l’apparition d’un diabète de type 1 auto-immun induit chez la souris. La molécule, nommée AEOL-10113, protège non seulement les cellules pancréatiques de type B des radicaux libres générés dans le diabète, mais également bloque l’attaque dirigée par les lymphocytes T contre elles. […].

Le gène de l’hémochromatose est aussi impliqué dans le risque de cancer du colon

Caducee.net, le 15 janvier 2003 : La présence de lymphocytes T dans les tumeurs est associée à une meilleure évolution clinique dans le cancer de l’ovaire à un stade avancé, indique une étude publiée dans le New England Journal of Medicine du 16 janvier. […].

Les cellules T GammaDelta impliquées dans la défense innée anti bactérienne

Caducee.net, le 07 novembre 2001 : Des immunologistes américains viennent de mettre en évidence une population de lymphocytes T impliqués dans la défense antibactérienne des primates. Ces cellules, appelées Vgamma2Vdelta2, représentent 2 à 5% des cellules T périphériques et médieraient, selon les auteurs, une réponse immunitaire spécifique contre les bactéries à Gram+ et à Gram-. […].

Comment le VIH peut aussi empêcher les cellules infectées de s'autodétruire

Caducee.net, le 02 novembre 2001 : Des travaux qui viennent d'être publiés expliquent comment une protéine du VIH appelée Nef empêche les lymphocytes T de s'autodétruire. Cet effet de la protéine Nef permet au virus de contrôler la mort cellulaire programmée pour assurer sa réplication. […].

Vers un test simple pour doser les CD4

Caducee.net, le 06 novembre 2003 : La mesure des lymphocytes CD4+ est un élément central de la prise en charge médicamenteuse et du suivi de l’infection par le VIH. Une étude publiée dans le Lancet montre qu’un test très simple pourrait permettre de mesurer les CD4 en analysant des gouttes de sang séché sur un papier buvard. […].

Efalizumab dans le traitement du psoriasis

Caducee.net, le 17 décembre 2003 : Un essai de phase 3 publié dans le JAMA montre que l’efalizumab, anticorps monoclonal qui module les interactions entre lymphocytes T, est associé à une amélioration significative du psoriasis. […].

Une stratégie d'immunothérapie pour prévenir le diabète type 1

INSERM, le 29 mai 2007 : L'équipe de Roland Liblau, Directeur du Département « Immunologie et maladies infectieuses » au sein de l'unité Inserm 563 (hôpital Purpan, Toulouse), en collaboration avec une équipe allemande du MDC , a testé avec succès une thérapie permettant, chez la souris, de prévenir l'apparition du diabète de type 1. Ses travaux font l'objet d'un article dans les PNAS du 29 mai 2007. […].

SIDA : Initier une thérapie anti rétrovirale au moment opportun

Caducee.net, le 28 novembre 2001 : Deux études publiées aujourd’hui dans la revue Journal of the American Medical Association donnent des indications thérapeutiques chiffrées et précises sur comment et quand débuter une thérapie anti VIH de façon à optimiser son efficacité. Les auteurs insistent sur le fait que les marqueurs les plus importants pour juger du commencement d’un traitement sont le taux de lymphocytes T CD4+ et le nombre de copies d’ARN viral. Dans un éditorial du docteur Pomerantz, celui-ci insiste sur l’importance des données apportées par ces articles et considère qu’ils apportent une avancée dans la gestion de l’initiation optimale des traitements anti VIH. […].

La découverte des premières étapes de l'infection par le VIH ouvre la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques

Caducee.net, le 07 mars 2000 : Les toutes premières étapes de l'infection par le VIH viennent d'être élucidées. Des chercheurs européens et américains ont découvert comment le virus traverse les muqueuses (anale ou vaginale) pour gagner les tissus lymphoïdes et infecter les lymphocytes T CD4+. Le virion s'attacherait à des cellules immunitaires immatures (les cellules dendritiques) présentes à la surface des muqueuses. Il serait alors véhiculé de la sorte jusqu'aux tissus lymphoïdes. […].

Caractérisation de la réponse adaptative immunitaire de type T à Mycobacterium tuberculosis

Caducee.net, le 22 mars 2002 : Une équipe de recherche du Beth Israel Deaconess Medical Center (Harvard Medical School, Boston, Massachusetts, EU) a réussi à définir un sous groupe de lymphocytes T naïfs capables de répondre spécifiquement à la bactérie responsable de la tuberculose. Cette recherche, publiée aujourd’hui dans Science, fournit des armes supplémentaires pour le développement d’un vaccin plus efficace. […].

L’enzyme hème oxygénase-1 (HO-1) pourrait être un marqueur systémique de la maladie d’Alzheimer sporadique

Caducee.net, le 07 avril 2000 : Des chercheurs canadiens du Bloomfield Centre for Research in Aging, du Lady Davis Institute for Medical Research, et des départements des Neurosciences cliniques, de médecine, et de gériatrie du Sir Mortimer B. Davis Jewish General Hospital de Montréal rapportent dans le dernier numéro de la revue ‘Neurologie’ que les taux plasmatiques et dans le liquide céphalo-rachidien de l’hème oxygénase-1 (HO-1), mais également les taux d’ARN messager de l’OH-1 dans les lymphocytes, sont diminués chez les personnes ayant une maladie d’Alzheimer sporadique. […].

L'expression des gènes est profondément modifiée par le VIH

Caducee.net, le 14 juin 2001 : Les effets des premières étapes de l'infection par le VIH sont désormais mieux connus. Des chercheurs de l'Université de Californie à San Diego ont étudié l'expression simultanée d'environ 7.000 gènes dans des lymphocytes CD4+ infectés par le VIH. Très rapidement, l'infection entraîne une série d'activations/inactivations de centaines de gènes impliqués dans le maintien de l'intégrité cellulaire, les fonctions mitochondriales, le système de réparation de l'ADN ou encore l'apoptose. […].

Kiadis Pharma annonce des résultats cliniques positifs pour l'ATIR(TM) dans la greffe de moelle osseuse issue de donneurs non-compatibles

PR Newswire, le 04 décembre 2008 : AMSTERDAM, December 4 /PRNewswire/ -- La société biopharmaceutique Kiadis Pharma a annoncé aujourd'hui avoir achevé avec succès le traitement du dernier patient lors des phases I/II de son essai clinique sur l'ATIR(TM). L'ATIR(TM), un produit basé sur les cellules lymphocytes d'un donneur, est en développement afin de prévenir les réactions aigües du greffon contre hôte (GVH) et de permettre une reconstitution immunitaire précoce à la suite d'une greffe de moelle osseuse issue d'un donneur non-compatible. Dix-neuf patients en phase terminale de cancer du sang ont été traités, sans qu'aucun cas de réaction de greffon contre hôte (GVH) de phases III/IV n'ait été constaté au cours des 100 jours qui ont suivi l'injection de l'ATIR(TM), démontrant ainsi la faisabilité et la tolérance de l'adjonction de l'ATIR(TM) en combinaison avec une procédure de transplantation réalisée avec un donneur non-compatible. […].

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

BMS, le 15 juillet 2012 : Bristol-Myers Squibb a annoncé lors du Congrès de l’ASCO les résultats préliminaires d’une étude de Phase 1 (n=296) portant sur son immunothérapie de recherche, l’anti-PD-1 (BMS-936558), qui a montré une activité clinique chez les patients avec un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), un mélanome métastatique et un cancer des cellules rénales (CCR) précédemment traités. L’Anti-PD-1 est un anticorps monoclonal entièrement humain qui cible le récepteur inhibiteur exprimé sur des lymphocytes T activés appelés PD-1 ou programme Death1. Les taux de réponse objectifs, tous groupes de dosage confondus, mesurés par les critères standard RECIST, sont de 6 à 32 % pour le NSCLC, 19 à 41 % pour le mélanome métastatique et de 24 à 31 % pour le CCR. La plupart des réponses sont durables. […].

Tumeurs malignes lymphoïdes. Découverte d'une nouvelle stratégie thérapeutique

CNRS, le 11 juin 2007 : En montrant que l'activation de la calcineurine est persistante dans les cellules de lymphomes et de certaines leucémies aigues lymphoïdes (LAL), des chercheurs du CNRS à l'Institut Curie viennent de découvrir une nouvelle stratégie pour traiter ces tumeurs du système hématopoïétique, système qui assure durant toute la vie le renouvellement des cellules du sang. En effet, la calcineurine, en raison de son rôle dans le rejet des greffes, est déjà la cible thérapeutique de deux immunosuppresseurs utilisés en clinique, la cyclosporine A et le FK506 (tacrolimus). […].

Troubles du spectre de la neuromyélite optique : feu vert pour le UPLIZNA® (inébilizumab)

Troubles du spectre de la neuromyélite optique : feu vert pour le UPLIZNA® (inébilizumab)

Businesswire, le 02 mai 2022 : Horizon Therapeutics plc (Nasdaq : HZNP) a annoncé aujourd’hui l’approbation par la Commission européenne (CE) d’UPLIZNA® (inébilizumab) en monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints de troubles du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD) séropositifs aux IgG anti-aquaporine-4 (AQP4-IgG ), suite à l’avis favorable émis par le Comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne des médicaments le 11 novembre 2021. […].

Les plus