nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Morbidité

241 résultats triés par date
affichage des articles n° 37 à 55

Les fluctuations de poids augmenteraient peu le risque de décès chez les hommes

Caducee.net, le 11 décembre 2002 : Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de morbidité bien documentés. Contrairement à de précédents résultats, une nouvelle étude montre que les fluctuations de poids n’augmentent pas le risque de décès de façon marquée. […].

Programme national de réduction des risques cardiovasculaires 2002-2005

AFSSAPS, le 20 mai 2002 : Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France responsables de près de 180 000 décès par an. En terme de morbidité, 120 000 personnes sont soignées chaque année pour infarctus du myocarde et 130 000 pour un accident vasculaire cérébral. Ce sont 20 millions de personnes en France qui sont concernées par les démarches de prévention de ces maladies cardiovasculaires dont l'efficacité est aujourd'hui démontrée mais la mise en œuvre imparfaite. Au-delà de l’amélioration de l’organisation des soins et de la prise en charge des malades cardiovasculaires, la politique de santé publique peut et doit s’employer à réduire le plus tôt possible dans la vie les " facteurs de risque " essentiels : le tabagisme, la sédentarité et l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète sucré, les dyslipidémies. […].

En Europe, l'environnement est responsable d'un décès d'enfant sur trois. Des ravages analysés par une nouvelle étude de l'OMS

OMS, le 18 juin 2004 : " Certes, ce rapport tire un certain nombre de sonnettes d'alarme, mais il montre également la voie d'un futur plus sain pour les enfants d'Europe ", déclare le docteur Marc Danzon, directeur régional de l'OMS pour l'Europe. " Avant de déterminer les interventions et stratégies à mettre en œuvre, les gouvernements doivent être en mesure d'évaluer et de comparer avec précision l'étendue des risques existants. Par sa présentation comparative et méthodique des données, ce rapport unique en son genre offre aux décideurs une trame à partir de laquelle ils peuvent établir la priorité des actions à entreprendre afin de protéger la santé de nos enfants contre les dangers liés à l'environnement. " […].

La Technique Le Goff : une méthode révolutionnaire et réversible de gastroplastie à mortalité nulle

Dr Le Goff , le 26 juin 2015 : Une nouvelle méthode réversible, modulable et non invasive de traitement chirurgical de l'obésité morbide, la « Technique Le Goff », du nom du chirurgien Jean-Yves Le Goff qui l'a mise au point, a démontré une remarquable efficacité sur une période de 19 ans, avec d'importantes pertes de poids et surtout une mortalité opératoire nulle, contrairement aux autres méthodes actuellement pratiquées. […].

Le nouveau-né de petit poids de naissance : pronostic actuel et quel avenir ?

Académie de Médecine, le 10 mai 2002 : Les succès des nouvelles techniques de prise en charge à la naissance et de soins intensifs néonatals apparus ces dernières années (introduction du surfactant et nouvelles techniques de ventilation) ont permis de reculer la mortalité des enfants de très petit poids de naissance (poids inférieur à 1500 grammes) dans les services de néonatologie. […].

Une étude indique que la technologie BIOREACTANCE® de Cheetah Medical peut constituer un outil de valeur dans la détection précoce de la sepsie chez les patients qui se présentent aux services d’urgence avec de la fièvre

Businesswire, le 18 mai 2009 : Dans cette étude, le système de monitorage hémodynamique et de débit cardiaque non invasif NICOM® de Cheetah Medical a pu distinguer les patients septiques des patients non septiques en utilisant un protocole de triage rapide de 5 minutes totalement non invasif basé sur BIOREACTANCE®. Ce protocole utilise un changement dans la position du patient et mesure la réponse de variables hémodynamiques spécifiques. Ces réponses hémodynamiques se sont avérées être significativement différentes chez les patients septiques par rapport aux patients qui n’ont pas éventuellement développé de sepsie. […].

Dépistage des cancers et qualité des soins en Ile de France

Caducee.net, le 21 novembre 2001 : L’Union Régionale des Médecins Libéraux d’Ile de France (URML-IDF) organisait aujourd’hui une journée consacrée à la santé publique et à la médecine libérale dont le thème cette année traitait de la problématique du dépistage des cancers en Ile de France. L’URML a retenu quatre sortes de cancers dans leur priorité dont les cancers colorectaux qui semblent être sur la voie du dépistage systématique à l’échelle nationale après celui du sein en vigueur depuis juillet 2001. […].

Les données de traitement avec MitraClip(R) soulignent les benefices cliniques pour les patients à haut risque souffrant de régurgitation mitrale

PR Newswire, le 20 mai 2009 : BARCELONE, Espagne, May 20 /PRNewswire/ -- Les résultats montrent que le système de réparation mitrale percutanée MitraClip(R) améliore l'état clinique des patients symptomatiques à risque chirurgical élevé, présentant, soit une régurgitation mitrale fonctionnelle, soit une régurgitation mitrale dégénérative. Les résultats tirés de 78 patients du registre de risque élevé EVEREST II, démontrent, au bout de 12 mois, l'amélioration de la fonction ventriculaire gauche et la réduction de l'hospitalisation pour insuffisance cardiaque congestive dans les deux groupes de régurgitation mitrale. En outre, une réduction de la mortalité comparée au risque anticipé de mortalité en cas d'intervention chirurgicale a été indiquée dans le registre. Les résultats du registre de risque élevé ont été présentés aujourd'hui pendant la troisième réunion annuelle d'EuroPCR, le congrès officiel de l'European Association of Percutaneous Cardiovascular Interventions (EAPCI). […].

Plus de 10 millions de décès chez les enfants pourraient être évités chaque année

Caducee.net, le 13 mars 2002 : A l'occasion d'une réunion qui se tient actuellement à Stockholm, l'OMS et l'UNICEF ont rappelé que 11 millions d'enfants meurent chaque année de causes évitables. La pauvreté des familles est un élément essentiel de cette mortalité. De ce fait, le soutien financier ne doit pas se limiter aux systèmes de santé et doit donner les moyens nécessaires aux familles. […].

JenaValveTM annonce qu’elle a franchi un important jalon clinique : la première implantation réussie d’une prothèse valvulaire aortique de 27 mm par voie transapicale

Businesswire, le 19 janvier 2011 : L’intervention a été pratiquée par le Dr Hendrik Treede , chirurgien cardiaque, au Centre cardiaque universitaire de Hambourg (www.uhz.de ). Le patient participait aux essais de JenaValve dans le cadre de l’attestation d’une marque CE. […].

De meilleurs soins dans le post-partum sauvent des vies

FIH, le 01 janvier 2000 : Près de la moitié des décès maternels se produisent moins de 24 heures après l'accouchement, période durant laquelle les stratégies de prévention sont souvent manquantes. […].

Publication par l'OMS de statistiques sanitaires mondiales essentielles

OMS, le 18 mai 2007 : L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie aujourd'hui les Statistiques sanitaires mondiales 2007, le recueil le plus complet de statistiques sanitaires sur les 193 états Membres de l'Organisation. Cette édition souligne également les tendances pour 10 des statistiques sanitaires mondiales les plus attentivement observées et elle est une référence annuelle qui fait autorité pour 50 indicateurs sanitaires dans les pays du monde entier. […].

Détection de la maladie coronaire par les examens non invasifs d’imagerie cardiaque chez le patient symptomatique stable: la seule performance diagnostique est-elle suffisante pour guider la stratégie?

Pr Pascal GUERET, le 24 février 2015 : De nombreuses méthodes non invasives d’imagerie cardiaque sont actuellement à notre disposition pour rapporter à une maladie coronaire les douleurs thoraciques ressenties par un patient stable: électrocardiogramme d’effort, scintigraphie myocardique, échocardiographie de stress, IRM de stress, Tomographie à Emission de Positons et scanner coronaire. D’après les recommandations européennes récentes, la démarche diagnostique doit être guidée par l’estimation préalable du niveau de risque coronaire auquel se situe le patient. Le choix de la méthode la plus appropriée dépend ensuite des paramètres habituels que sont la disponibilité locale, l’expertise locale et le respect des contre indications respectives de chaque examen. Bien qu’empruntant des voies physiopathologiques différentes, la performance diagnostique de ces examens pour détecter une maladie coronaire est actuellement assez comparable. A elle seule, elle n’est donc pas suffisante pour justifier la démarche diagnostique choisie. Il est devenu très important de prendre en considération les risques de chacun de ces examens auxquels sont éventuellement exposés les patients ainsi que les données médico économiques de coût/efficacité. […].

Les filles protégées de l’inflammation post-opératoire cardiaque par leurs hormones?

Caducee.net, le 17 janvier 2002 : Des chercheurs allemands se sont posés cette question en constatant que les enfants du sexe féminin ayant subi une chirurgie cardiaque nécessitant une dérivation cardio-pulmonaire extracorporelle (DCPE), récupéraient mieux de l’intervention que leurs homologues masculins. Les auteurs ont remarqué chez les filles des taux plus élevés de l’interleukine-10, pendant et après l’intervention, une cytokine intervenant dans la lutte contre l’inflammation, un phénomène très courant en chirurgie cardiaque. […].

La vaccination antigrippale est sans risque pour les asthmatiques

Caducee.net, le 22 novembre 2001 : Le vaccin antigrippal inactivé est suffisamment sûr pour être administré aux asthmatiques. C'est la conclusion d'un essai mené sur un groupe de patients asthmatiques qui ont reçu un vaccin inactivé ou un placebo. Après les injections, la fréquence des épisodes d'exacerbation de l'asthme était similaire dans les deux groupes. […].

Estimation de l’importance des infections d’origine alimentaire en France

INVS, AFFSA, le 10 mai 2004 : Une analyse approfondie des données disponibles a permis à l’Institut de veille sanitaire d’estimer à plus de 200 000 [entre 238 836 et 269 085] le nombre moyen annuel de personnes atteintes de maladies d’origine alimentaire en France, au cours des années 1990. Les salmonelloses en sont la première cause (30 598 à 41 139 cas confirmés par an), suivies par les infections à Campylobacter. Ce travail original rendu public aujourd’hui a été réalisé par l’InVS en collaboration avec l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). […].

Lutte contre la dracunculose en Afrique de l'ouest

OMS, le 04 février 2004 : Aujourd’hui, à 650 kilomètres au nord de la capitale du Ghana, l’ancien Président des Etats-Unis, Jimmy Carter, et des hauts responsables du Carter Center, de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’UNICEF se sont rendus dans le village de Dashie, où la maladie du ver de Guinée est endémique. L’objectif de cette visite, qui fera date, était d’inciter le Ghana à mener à bien l’éradication de la maladie du ver de Guinée. […].

La COVID-19 a causé 6,9 millions de décès dans le monde, soit plus du double de ce qu'indiquent les rapports officiels

La COVID-19 a causé 6,9 millions de décès dans le monde, soit plus du double de ce qu'indiquent les rapports officiels

Institute for Health Metrics and Evaluation, le 10 mai 2021 : SEATTLE, 7 mai 2021 /PRNewswire/ -- Selon une nouvelle analyse de l'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) de la faculté de médecine de l'Université de Washington la COVID-19 a causé environ 6,9 millions de décès dans le monde, soit plus du double de ce qu'indiquent les chiffres officiels. L'IHME a constaté que les décès dus au COVID-19 sont nettement sous-estimés dans presque tous les pays. L'analyse mise à jour montre que les États-Unis ont connu plus de décès dus à la COVID-19 à ce jour que tout autre pays, soit un total de plus de 905 000. Selon les régions, l'Amérique latine et les Caraïbes ainsi que l'Europe centrale, l'Europe de l'Est et l'Asie centrale ont été les plus durement touchées en termes de nombre total de décès. Ce chiffre ne comprend que les décès causés directement par le virus SRAS-CoV-2, et non les décès causés par la perturbation des systèmes de soins de santé et les conséquences pour les populations dues à la pandémie. […].

nuance

Les plus