nuance

Le génome de Pseudomonas aeruginosa est séquencé

La collaboration de plusieurs équipes de recherche américaines vient d'aboutir à la publication dans Nature de la séquence complète du génome de P. aeruginosa. Cette découverte devrait permettre de mieux comprendre les mécanismes pathogènes de la bactérie. Résistante à la plupart des antibiotiques, cette bactérie est la cause de nombreuses infections nosocomiales.

P. aeruginosa est un agent pathogène opportuniste résistant à de nombreux antibiotiques et désinfectants. Difficile à éradiquer, la bactérie est notamment responsable d'infections chez les brûlés et les sujets immunodéprimés. Elle est également la cause de pneumonie chez les patients sous respirateur. De plus, P. aeruginosa, en colonisant les poumons, reste la principale cause de morbidité et de mortalité chez les patients atteints de mucoviscidose (fibrose kystique du pancréas).

La compréhension des mécanismes de résistance de la bactérie aux antibiotiques constitue à ce titre un enjeu essentiel de la lutte contre cet agent pathogène majeur. Le séquençage de son génome devrait renforcer notre connaissance de la bactérie et faciliter l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques.

Le séquençage a été réalisé par plusieurs laboratoires américains, sous la direction de M. Olson (University of Washington Genome Center, Seattle).

Les chercheurs soulignent que P. aeruginosa présente le plus long génome connu (6,3 millions de paires de bases (Mbp)) parmi les 25 espèces bactériennes déjà séquencées.

L'analyse de la séquence montre que 5.570 gènes seraient répartis sur le génome. La complexité génétique de ce procaryote approche celle de levure Saccharomyces cerevisiae, un eucaryote qui présente 6.200 gènes.

Parmi les génomes bactériens connus, P. aeruginosa contient également le plus grand nombre de gène de régulation et un nombre important de gènes impliqués dans le catabolisme, le transport et l'expulsion de composés organiques, notent les chercheurs.

Selon eux, la taille importante du génome de P. aeruginosa et sa complexité génétique reflètent un mécanisme d'évolution adaptatif qui lui permet de coloniser de nombreuses niches écologiques. De même, cette adaptation a pu conduire la bactérie à développer divers modes de résistances aux antibiotiques naturels.

Connaissant désormais la totalité de l'information génétique de la bactérie, une analyse précise de son génome devrait assurer l'identification de nouvelles cibles pour lutter contre P. aeruginosa.

Source : Nature 2000;406:959-964. Lien vers le site www.nature.com

Descripteur MESH : Génome , Infectiologie , Recherche , Gènes , Génétique , Nature , Patients , Lutte , Washington , Pancréas , Mucoviscidose , Mortalité , Morbidité , Compréhension , Laboratoires , Fibrose , Désinfectants , Connaissance

nuance

Recherche scientifique: Les +