Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Professions

179 résultats triés par date
affichage des articles n° 73 à 91

« IPA d’urgence » : APH fustige un projet de médecine « low cost » et dénonce un déni de dialogue social

« IPA d’urgence » : APH fustige un projet de médecine « low cost » et dénonce un déni de dialogue social

APH, le 25 janvier 2022 : Action Praticiens Hôpital, qui rassemble les intersyndicales Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, suit attentivement le dossier des pratiques avancées infirmières.Il y a six mois, l’idée de profession médicale intermédiaire avait dû être retirée du projet parlementaire de loi Rist, après l’avis unanime de notre profession et à la demande du ministre des Solidarités et de la Santé : l’évolution des métiers du soin ne doit pas aboutir à la re-création des officiers de santé ! […].

Lancement prochain d’un site Web officiel de FMC francophone

Caducee.net, le 23 novembre 1999 : Un site Internet portail axé sur la formation médicale francophone continue devrait voir le jour prochainement, a annoncé mardi le Pr André Gouazé, président fondateur et actuel directeur de la Conférence internationale des doyens des facultés de médecine d’expression française (CIDMEF), à l’occasion du Colloque international francophone qui se tient à l’Académie de Médecine. […].

Stress dans les milieux hospitaliers

Caducee.net, le 15 février 2000 : Les professionnels de la santé souffrent plus d'anxiété et de dépression que d'autres catégories professionnelles. Le stress rencontré à l'intérieur et à l'extérieur du travail contribue de manière significative à cet état d'anxiété. […].

Cancers de l'appareil digestif: moins de risques dans le sud de la France

Caducee.net, le 08 mars 2000 : La répartition géographique des cancers de l'appareil digestif en France comporte d'importantes disparités. La revue Etudes et Résultats de la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques) présente, dans son numéro de mars 2000, la répartition régionale des ces cancers dans l'hexagone. Dans l'ensemble, les habitants du sud de la France sont moins touchés par ces affections. […].

Programme national de lutte contre la Douleur 2002-2005 : Etats des lieux

Caducee.net, le 15 mai 2003 : Le second Programme quadriennal de lutte contre la douleur a été annoncé le 17 décembre 2001. Ce Programme poursuit les axes d'amélioration du Programme précédent notamment en ce qui concerne la prise en charge de la douleur chronique rebelle. Il comporte par ailleurs trois nouvelles priorités : 1. La douleur provoquée par les soins et la chirurgie 2. La douleur de l'enfant 3. La prise en charge de la migraine. […].

Lumière, travail de nuit et cancer du sein

Caducee.net, le 17 octobre 2001 : Le travail de nuit en équipe pourrait augmenter jusqu'à 60 % le risque de cancer du sein selon une étude conduite par le Fred Hutchinson Cancer Research Institute. Ce travail, un des premiers à examiner la relation entre le risque de cancer et l'exposition à la lumière pendant la nuit, sera publié demain dans le Journal of the National Cancer Institute (JNCI). […].

10ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Endocrinologie : « Les perturbateurs endocriniens multi-systèmes »

Businesswire, le 30 novembre 2010 : Les produits chimiques perturbateurs endocriniens vont des molécules naturelles, comme les composés « œstrogen-like » présents dans les végétaux, jusqu’aux produits synthétiques, notamment le DDT, divers produits chimiques utilisés en plasturgie comme le bisphénol A et les polychlorobiphényles. Certains des composés fabriqués par l’homme sont maintenant répandus dans l’environnement, et les imitateurs des œstrogènes utilisés comme contraceptifs sont fréquemment retrouvés à la surface des étendues d’eau. Certaines substances chimiques sont tellement ubiquitaires qu’il peut être difficile de trouver des personnes n’ayant jamais été exposées pour servir de contrôle dans les tests. Les études épidémiologiques identifient des corrélations vraisemblables entre l’exposition aux produits chimiques et des maladies humaines spécifiques (Phillipe Grandjean, University of Southern Denmark, Odense, Denmark et Harvard School of Public Health, Boston, USA ; Jégou ; Toppari et Niels Skakkebaek, Rigshospitalet, Copenhagen, Danemark). Les mécanismes physiologiques et moléculaires de leurs actions sont actuellement suivis chez la souris, le rat et le poisson zèbre. […].

Tatouages éphémères noirs à base de henné : mise en garde

Caducee.net, le 23 juin 2008 : Pour la 3e année consécutive, l’Afssaps met en garde contre les tatouages éphémères noirs à base de henné. Les colorants utilisés pour leur fabrication peuvent être à l’origine d’effets indésirables graves sur la peau, dont plusieurs ont encore été notifiés l’année dernière. Pour informer au mieux le grand public, et plus particulièrement les parents, l’Afssaps a adressé aux professionnels de santé une affichette à apposer dans leur cabinet médical. Le problème de santé publique dépasse largement nos frontières, compte tenu des flux de circulation chaque année durant les congés d’été. C’est la raison pour laquelle, l’Afssaps relance une campagne d’information et a porté le sujet à l’échelon européen pour la mise en place d’une campagne d’information durant l’été 2008. […].

ExxonMobil apporte son soutien à une nouvelle stratégie d’élimination du paludisme en Afrique australe

Businesswire, le 11 août 2008 : « Pour gagner la lutte contre le paludisme, nous devons attaquer la maladie sur plusieurs fronts », a déclaré Rex W. Tillerson, président-directeur général. « ExxonMobil s’est engagé dans cette lutte, et c’est la raison de toutes nos activités, qui consistent à aider au développement de nouveaux médicaments, à faciliter la distribution de moustiquaires imprégnées d'insecticide dans les endroits où celles-ci sont essentielles et à soutenir des programmes permettant d'éviter la propagation de la maladie. » […].

18ème Colloque Médecine et Recherche de la Fondation Ipsen de la série Neurosciences : « Définir la conscience : de la cognition à la clinique »

Businesswire, le 04 mai 2010 : Nous savons tous de façon subjective que nous sommes conscients, mais qu’est-ce que la conscience ? À quelle fonction sert-elle dans notre vie et pour le succès de l’espèce humaine ? Ces problèmes épineux ont longtemps été considérés comme inaccessibles à l’analyse scientifique et par là même de nature à n’intéresser que les seuls philosophes. L’apparition au cours des 25 dernières années de technologies sophistiquées en imagerie cérébrale et en analyse informatique a enfin permis un accès expérimental aux corrélats neuronaux de l’état conscient, ainsi qu’à la conscience résiduelle des patients au cerveau endommagé. […].

25ème Colloque Médecine et Recherche de La Fondation Ipsen de la série Maladie d’Alzheimer :« Cancer et neurodégénérescence : deux visages d’un même mal »

Businesswire, le 04 mai 2010 : Tandis que la compréhension des voies métaboliques de contrôle continue à progresser dans le cadre des études sur le cancer, le colloque a rassemblé cette année les experts mondiaux des deux domaines, notamment le Prix Nobel Eric Kandel, pour étudier leurs points communs et examiner comment cette connaissance pourrait être exploitée d’un point de vue thérapeutique. La réunion, qui a eu lieu à Paris le 26 avril 2010, a été organisée par Thomas Curran (The Children’s Hospital of Philadelphia, Philadelphia, USA) et Yves Christen (Fondation Ipsen, Paris, France). […].

Fondation IPSEN : “Forme et polarité cellulaires : les lymphocytes et les autres”

Businesswire, le 30 septembre 2008 : La rencontre était organisée par Christine Borowski (Nature Immunology, USA), Alison Schuldt (Nature Cell Biology, UK) et Yves Christen (la Fondation IPSEN, France). […].

Oberthur Technologies livre les nouvelles cartes des professionnels de santé

Businesswire, le 13 avril 2011 : Carte CPS3 des professionnels de santé (Photo: Business Wire) […].

Le 19ème Colloque Médecine et Recherche de la série Neurosciences de la Fondation Ipsen « Epigénétique, cerveau et comportement »

Businesswire, le 19 avril 2011 : Les contributions de cette réunion apportent un échantillon de la formidable palette de connaissances sur les effets épigénétiques. Le développement potentiel de solutions diagnostiques et thérapeutiques est immense, même si la complexité de l’épigénome et les conséquences importantes de modifications même minimes nous invitent à la prudence dans le domaine de la recherche clinique, comme pour tout mécanisme de régulation cellulaire. […].

Le 6ème Prix Communication et Régulation Endocrinienne de la Fondation Ipsen est attribué à William F. Crowley

Businesswire, le 20 octobre 2008 : Le Professeur William F. Crowley a participé de façon exemplaire à l’émergence de la médecine translationnelle qui fait le lien entre la recherche fondamentale et les applications cliniques. William F. Crowley a contribué à définir la physiologie de la GnRH chez l’homme et à mettre au point son administration pulsée pour déclencher la puberté et l’ovulation chez les patients déficients en GnRH. Il a également déterminé la capacité paradoxale des agonistes de la GnRH à désensibiliser le récepteur de cette dernière. Fort de cette découverte, William F. Crowley a été le pionnier des traitements par agonistes de la GnRH. Ceci a conduit à l’approbation du premier traitement par GnRH chez l’enfant présentant une puberté précoce - traitement encore utilisé à ce jour. Se basant sur des approches génétiques, son équipe a identifié plusieurs gènes clés de l’ontogenèse des neurones à GnRH et de la puberté. Mis en évidence à l’aide de ces approches, le récepteur GPR54 et son ligand, la métastine, la prokinéticine 2 et son récepteur, et la voie de signalisation FGFR1 sont tous des éléments déterminants pour l’intégrité des neurones humains à GnRH. William F. Crowley a été Président de l’Endocrine Society, dont il a reçu le prix scientifique le plus important : le Fred Conrad Koch Award. Il a également été lauréat des prix de la recherche clinique du NIH et de l’Endocrine Society. […].

Fondation Ipsen : « Biologie de la cognition »

Businesswire, le 31 octobre 2008 : Grâce aux neurosciences modernes et à l’utilisation de techniques nouvelles telles que l’imagerie cérébrale, il est à présent possible de comprendre les processus cognitifs de manière plus objective. L’étude de la cognition est actuellement l’une des sciences les plus dynamiques. La réunion a abordé cinq domaines émergents de la biologie de la cognition : l’apprentissage, la mémoire et la peur ; la perception et l’attention ; la récompense et la prise de décision ; le language et la cognition sociale. Elle a rassemblé des chercheurs spécialistes des sciences cognitives, de la psychologie cognitive, des neurosciences moléculaires et cellulaires, de la génétique, et de la neuroéthologie. Le but était de stimuler les échanges entre scientifiques travaillant sur différents aspects de la cognition chez les humains, les primates non humains et d’autres modèles et de définir des thèmes communs autour de questions émergentes. Le succès des réunions repose sur l’excellence des orateurs issus d’horizons divers : Erie Boorman (University of Oxford, UK), Colin Camerer (California Institute of Technology, USA), Andrea Caria (Eberhard Karls University of Tübingen, Allemagne), Stanislas Dehaene (INSERM-CEA, France), Robert Desimone (Massachusetts Institute of Technology, USA), Jon Driver (University College London, UK), Yadin Dudai (Weizmann Institute, USA), Michael Fanselow (University of California at Los Angeles, USA), Russell Fernald (Stanford University, USA), Simon Fisher (University of Oxford, UK), Angela Friederici (Max Planck Institute Leipzig, Deutschland), Chris Frith (University College London, UK), Christian Keysers (University Medical Center Groningen, NL), Fabian Klostermann (Charité - University Medicine Berlin, Allemagne), Dean Mobbs (University of Cambridge, UK), Tony Movshon (New York University, USA), Isabelle Peretz (University of Montreal, Canada), Marcus Raichle (Washington University School of Medicine, USA), Trevor Robbins (University of Cambridge, UK), Wolfram Schultz (University of Cambridge, UK), Michael Shadlen (University of Washington, USA), Angela Sirigu (CNC-CNRS, France), Wendy Suzuki (New York University, USA) and Chris Thompson (Freie Universität Berlin, Allemagne). […].

Fondation Ipsen : « L’impact des neurosciences sur la société »

Businesswire, le 31 octobre 2008 : Les deux dernières décennies ont été caractérisées par une croissance effrénée et enthousiaste des neurosciences avec la mise au point de puissants nouveaux outils qui ont ouvert des perspectives vertigineuses sur les mystères du fonctionnement du cerveau. Neuron s’est bien évidemment trouvé impliqué dans la communication de ces avancées. L’objectif de ce symposium d’une journée était d’apporter un éclairage nouveau sur les extraordinaires contributions et implications des neurosciences modernes sur la société actuelle. L’homme s’est penché depuis des siècles sur les bases de ses valeurs éthiques et esthétiques. Jusqu’à un passé récent de telles questions étaient du domaine des philosophes, moralistes, théologiens et politiques. Mais l’essor des neurosciences et d’autres disciplines permet aujourd’hui une approche expérimentale plus objective. C’est la raison pour laquelle quelques-uns des meilleurs chercheurs et penseurs ont été conviés à partager leurs analyses et points de vues sur l’impact des neurosciences sur la société. La conférence introductive a été confiée à Tom Insel (Directeur du US National Institute of Mental Health), et six éminents neuroscientifiques internationaux ont présenté l’impact des avancées relatives au développement et au fonctionnement du cerveau et du système nerveux sur les arts, l’éducation, l’économie, la philosophie, la santé et la compréhension de chacun comme individu et membre de la société : Colin Camerer (California Institute of Technology, USA), Jean-Pierre Changeux (Institut Pasteur, France), Patricia Churchland (University of California USA), Stanislas Dehaene (Collège de France, CEA-Orsay, France), Adele Diamond (University of British Columbia, Canada) et Yadin Dudai, (Weizmann Institute, Israel). […].

Les plus