nuance

Les 100 médicaments les plus prescrits en 2004 (classement en montants)

Le premier médicament remboursé (en valeur) est désormais PLAVIX® -antiagrégant plaquettaire utilisé pour les complications de la maladie athéromateuse-, en évolution de 26,3%, qui avoisine 300 M€ (298,8Md€). Or, ce médicament est parfois prescrit alors qu'à efficacité comparable 4 , d'autres médicaments moins co ûteux (comme l'aspirine) auraient pu convenir. Afin de favoriser des prescriptions au plus faible co ût, à efficacité comparable, l'Assurance Maladie et les partenaires de la convention médicale préparent, en liaison avec la Haute Autorité de santé, un accord de bon usage des soins relatif à la prescription des antiagrégants plaquettaires. Cet accord sera mis en place avant la fin 2005 5 .

La statine (anti-cholestérol) – TAHOR® est le 2 ème produit remboursé avec une dépense d'un peu plus de 272 M€, en progression de 14,7%.

MOPRAL, en baisse de 33,7% suite à la pénétration très rapide des génériques, garde néanmoins la ème place avec 210 M€ de remboursement. Son principe actif , l'oméprazole, reste la première molécule prescrite et remboursée avec près de 312 M€ de remboursement (-10,2% par rapport à 2003). Le successeur de MOPRAL® au sein du laboratoire, l'ésomeprazole - isomère actif de l'oméprazole -, progresse de 36,1%: INEXIUM® représente en 2004 une dépense de 107 M€ ­rang 9 -. La globalisation de MOPRAL® et ses génériques et d'INEXIUM ® approche les 420 millions d'euros. Plus généralement, les inhibiteurs de la pompe à protons (anti-ulcéreux) ont représenté 748,7 millions d'euros de remboursement en 2004.

Les statines, quant à elles, ne démentent pas leur progression toujours très forte : au-delà du TAHOR®, ELISOR® (rang 5 – 169,3M€) - ZOCOR (rang 6 – 155,8M€) et VASTEN (rang 7-131,5M€) affichent des évolutions variant de 6,7% pour VASTEN® à 9,7% pour ZOCOR®. La pravastatine (ELISOR®, VASTEN®) globalise un peu plus de 300M€ et représente la deuxième molécule remboursée, derrière l'oméprazole et devant le clopidogrel (PLAVIX®) et l'atorvastatine (TAHOR®). A elles seules, ces 4 spécialités de statines représentent 728,7M€ de dépenses contre 658,3M€ en 2003. Sur un total de 12,6 milliards d'euros, elles concentrent presque 5,8% des remboursements (5,77%).

Parmi les autres leaders du marché, SERETIDE (anti-asthmatique associant un corticoïde et un bêta2sympathomimétique) garde sa 4 ème place tout en progressant 9,3% (196 M€), TRIATEC® (antihypertenseur) passe du rang 10 au rang 8 et représente 109M€ de remboursement ( 14,8%).

AMLOR (antihypertenseur- inhibiteur calcique) passe de la 9 ème place à la 10 ème place malgré une légère augmentation de 1,7% (100M€)

Sur les 20 premiers médicaments présentés au remboursement, peu de modifications sont intervenues en 2004 : comme en 2003, on trouve 8 médicaments cardiovasculaires, 4 liés au système nerveux central, 2 anti-asthmatiques, 1 antibiotique (ORELOX®). Les seuls changements concernent la gastro-entérologie (4 inhibiteurs de la pompe à protons au lieu de 3 en 2003), et le système locomoteur (1 médicament au lieu de 2 -CELEBREX®) .

source

Descripteur MESH : Classement , Maladie , Antiagrégants plaquettaires , Assurance , Assurance maladie , Santé , Soins , Oméprazole , Inhibiteurs de la pompe à protons , Protons , Cholestérol , Hypercholestérolémie , Pravastatine , Système nerveux , Système nerveux central

nuance

Recherche scientifique: Les +