nuance

Tout savoir sur le remboursement à 100 %

L’Assurance Maladie prend en charge à 100 % les pathologies lourdes ou chroniques et les traitements particulièrement coûteux. Cette prise en charge permet de garantir à tous les assurés un accès aux soins répondant à leurs besoins.

La prise en charge à 100% existe également dans le cadre de certains programmes de prévention prioritaires afin d’inciter la grande majorité de la population concernée à s’y engager, c’est le cas de certaines vaccinations, du bilan bucco dentaire « BBD » et des dépistages organisés. La prise en charge à 100 % fait exception au principe général de remboursement des soins par l’Assurance Maladie, fondé sur la participation de l’assuré à ses dépenses de santé. Cette participation est variable selon les soins. En effet, l’Assurance Maladie rembourse à 70 % les honoraires du médecin 1 , à 60 % les séances de kinésithérapie ou de soins infirmiers et à 35 % ou 65 % les médicaments selon leur niveau de «service médical rendu». Ces taux de remboursements, fixés par le gouvernement, sont en vigueur depuis 1993.

Faciliter l’accès aux soins

Dans certaines circonstances, l’Assurance Maladie prend en charge à 100 % les personnes atteintes de maladies graves et de longue durée, pour tous les soins liés à leurs pathologies. Il s’agit des malades atteints d’affections de longue durée qui touchent 5 millions de personnes (par exemple le diabète de type I, la sclérose en plaques..) et des salariés dont l’état pathologique entraîne un arrêt de travail prolongé 2.

Afin de faciliter l’accès aux soins à tous les assurés, les gestes techniques coûteux sont intégralement pris en charge (par exemple l’ablation de l’appendice) ; c’est ainsi que la plupart des séjours hospitaliers en milieu chirurgical sont pris en charge à 100 % . Pour la même raison, les médicaments reconnus comme irremplaçables ou particulièrement coûteux, traitant des infections graves ou invalidantes sont également pris en charge intégralement.

1. Sur la base des tarifs de remboursements de l’Assurance maladie, les dépassements d’honoraires étant toujours à la charge du patient.

2. L’assurance invalidité compense la perte de salaire d’un assuré dès lors que son incapacité de travailler est liée à une maladie.

Descripteur MESH : Maladie , Soins , Personnes , Dépenses de santé , Diabète , Gestes , Gouvernement , Infirmiers , Population , Programmes , Santé , Sclérose , Sclérose en plaques , Soins infirmiers , Travail

nuance

Actualités professionnelles: Les +