nuance

Mécanismes allergiques : une étape moléculaire clé a été décryptée

Une nouvelle étape pourrait avoir été franchie dans la recherche de traitements contre les allergies et l'asthme. Des chercheurs ont pour la première fois déterminé la structure spatiale d'une interaction protéique essentielle au déclenchement des processus allergiques : la fixation d'une IgE sur son récepteur de haute affinité (FcεRI). La connaissance précise de cette structure devrait vraisemblablement faciliter la mise au point de molécules capables d'inhiber cette interaction.

Cette découverte a été réalisée par S. Garman et B. Wurzburg sous la direction de T. Jardesky (Northwestern University, Evanston, USA). Leurs résultats sont publiés dans le numéro de Nature du 20 juillet.

Les chercheurs rappellent dans leur article que le récepteur FcεRI "se trouve à la surface des cellules effectrices du système immunitaire qui initient les réactions cellulaires associées à la réponse allergique, à l'anaphylaxie et aux réponses aux parasites". Dans les mastocytes, son activation conduit au relargage d'histamine, de prostaglandines, de leucotriènes, de cytokines et d'autres médiateurs de la réponse allergique.

L'interaction entre le fragment Fc des IgE et le récepteur FcεRI constitue donc une étape primordiale des processus allergiques. Les chercheurs indiquent à ce sujet que l'utilisation d'anticorps monoclonaux anti-IgE s'est révélé être une approche efficace pour le traitement des maladies allergiques.

La structure spatiale de cette interaction a été résolue par cristallographie aux rayons X. Cette technique a permis de définir ce complexe avec une résolution de 3,5 Angstrom (10 e-10 m).

La détermination de la structure tridimensionnelle de l'interaction IgE-Fc / FcεRI est un outil déterminant pour le développement de nouveaux inhibiteurs pour le traitement des allergies, de l'asthme et de l'anaphylaxie, concluent les scientifiques. Ils ajoutent que ces renseignements sur la fixation des anticorps sur leurs récepteurs pourraient également fournir de "nouvelles approches pour le traitement des maladies auto-immunes et pour l'amélioration des thérapies anticancéreuses basées sur les anticorps".

Source : Nature 2000;406:259-266

Descripteur MESH : Asthme , Recherche , Connaissance , Anticorps , Anaphylaxie , Système immunitaire , Rayons X , Prostaglandines , Parasites , Nature , Mastocytes , Leucotriènes , Histamine , Cytokines , Cristallographie aux rayons X , Cristallographie , Cellules , Anticorps monoclonaux

nuance

Recherche scientifique: Les +