nuance

L'identification et la prise en charge des percées de douleurs cancéreuses demeurent un défi

BRUXELLES, September 24, 2011 /PRNewswire/ --

Un sondage réalisé auprès des infirmières et infirmiers européens en oncologie appelle à un consensus clinique plus important sur le diagnostic et le traitement des percées de douleurs cancéreuses. De nouvelles directives seront bientot publiées.

Les résultats d'un sondage européen sur les pratiques de soins infirmiers en oncologie des percées de douleurs cancéreuses ont été présentés aujourd'hui pour la première fois, à l'occasion du Congrès européen pluridisciplinaire sur le cancer à Stockholm. Ce sondage a été réalisé pour la Breakthrough Cancer Pain Initiative, un groupe de travail de la Société européenne des soins infirmiers en oncologie (EONS - European Oncology Nursing Society).

Le manque d'outils d'évaluation de la douleur entraine un traitement sous-optimal

Rassemblant les 1 164 réponses d'infirmières et d'infirmiers de 12 pays européens, ce sondage est le premier d'Europe à étudier la perception des infirmières et infirmiers en oncologie concernant les percées de douleurs cancéreuses et leur prise en charge. Les percées de douleurs cancéreuses sont de brefs épisodes souvent invalidants de douleur intense affectant de nombreux patients présentant un cancer, malgré le controle médicamenteux de leur fond douloureux chronique.

Ce sondage révèle que la capacité à distinguer les percées de douleurs cancéreuses d'un patient en tant que symptome séparé de son fond douloureux chronique représente un défi pour les infirmières et infirmiers exerçant dans un service d'oncologie. D'ailleurs, une révélation majeure de ce sondage est le manque de formation en matière de prise en charge des percées de douleurs cancéreuses, puisque la majorité des infirmières et infirmiers interrogés (57 %) ont affirmé ne pas avoir reçu de formation dans ce domaine. La proportion d'infirmières et d'infirmiers ayant reçu une formation en matière de prise en charge des percées de douleurs cancéreuses variait de façon significative entre les pays, de seulement 6 % en Grèce à 72 % en Finlande.

- " Les résultats de ce sondage montrent clairement qu'il existe une opportunité indéniable d'améliorer les issues des patients présentant un cancer grace à l'enseignement. Par exemple, près de la moitié des répondants ont affirmé qu'ils n'utilisaient pas d'outil d'évaluation de la douleur pour les aider à décrire ce type de douleur, avec des variations entre les pays. Dans l'ensemble, les réponses des personnes interrogées confirment que les percées de douleurs cancéreuses demeurent sous-estimées, peuvent etre traitées de façon inappropriée et exercent un impact sur la vie quotidienne des patients. Le déficit éducatif identifié concernant les percées de douleurs cancéreuses et leur prise en charge, ainsi que l'absence de consensus officiel relatif au traitement optimal de la douleur parmi les infirmières et infirmiers en oncologie, sont des problèmes qu'il est essentiel de résoudre ", explique le Professeur Tone Rustøen de la Division des urgences et des soins intensifs de l'Hopital universitaire d'Oslo, également membre du groupe consultatif de la Breakthrough Cancer Pain Initiative.

Lors de sa présentation des résultats de ce sondage, Tone Rustøen a également affirmé que la prise en charge des percées de douleurs cancéreuses devait etre mise en oeuvre en tant que partie intégrante de la formation du personnel infirmier en matière de douleurs cancéreuses, afin d'améliorer les issues et le bien-etre des patients.

Davantage de connaissances sont nécessaires en matière d'options de médicaments

Le sondage a mis en évidence plusieurs domaines exigeant davantage d'enseignement et d'orientation pour le personnel infirmer, qui peuvent entrainer une modification des pratiques habituelles susceptible d'améliorer la prise en charge des percées de douleurs cancéreuses. L'un des domaines les plus importants est la compréhension des options de médication. Lors du sondage, la majorité (57 %) des infirmières et infirmiers interrogés ont affirmé que des médicaments étaient administrés à leurs patients pour le traitement de percées de douleurs cancéreuses. Cependant, la pertinence de ces médicaments peut etre remise en question dans leur milieu de soin de santé. Près de 40 % des répondants ont déclaré qu'ils ignoraient l'existence de médicaments spécifiquement conçus pour les percées de douleurs cancéreuses.

- " Les percées de douleurs cancéreuses représentent un problème distinct et exigent des interventions spécifiques, notamment des médicaments de secours offrant un délai d'action suffisamment rapide. Malheureusement, de nombreux patients sont traités à l'aide de médicaments qui conviennent mieux à la prise en charge de douleurs persistantes, ce qui signifie que ces patients ne reçoivent pas le traitement le plus adéquat pour leurs percées de douleurs cancéreuses ", a déclaré le Dr. Andrew Davies du Service des soins palliatifs du St. Luke's Cancer Centre, au Royaume-Uni, également membre du groupe consultatif de la Breakthrough Cancer Pain Initiative.

Les infirmières et infirmiers en oncologie exigent davantage de connaissances

Par ailleurs, la plupart des infirmières et infirmiers interrogés (78 %) ont indiqué que les percées de douleurs cancéreuses affectaient la vie des patients de façon significative, et la quasi-totalité des répondants (81 %) ont affirmé avoir rencontré des difficultés pour controler les douleurs de leurs patients au cours du dernier mois écoulé. Cela est également confirmé par le fait que 36 % des infirmières et infirmiers ont affirmé ne pas se sentir suffisamment confiants pour conseiller leurs patients concernant la prise en charge de leurs percées de douleurs cancéreuses et que 77 % ont indiqué un manque d'information dans ce domaine.

De nouvelles directives seront bientot publiées

- " Un point de départ pour répondre aux besoins non satisfaits en matière d'enseignement est un consensus et une orientation pour le personnel infirmier sur la prise en charge des percées de douleurs cancéreuses. En raison de l'absence de directives spécifiquement destinées au personnel infirmier, l'European Oncology Nursing Society (EONS) développera des directives décrivant et expliquant les percées de douleurs cancéreuses en tant que phénomène indépendant possédant ses propres symptomes cliniques ", a annoncé Clair Watts, Directrice exécutive de l'European Oncology Nursing Society.

- " L'objectif de ces directives est de fournir une orientation sur l'évaluation, l'identification et le traitement des percées de douleurs cancéreuses, qui servira de plateforme pour mettre en oeuvre des programmes de formation spécifiques au personnel infirmier ", a-t-elle ajouté.

Les directives sur les percées de douleurs cancéreuses de l'EONS ont été présentées parallèlement aux résultats du sondage, à l'occasion du Congrès européen pluridisciplinaire sur le cancer.

Pour en savoir plus sur la Breakthrough Cancer Pain Initiative et le sondage européen sur les pratiques de soins infirmiers en oncologie des percées de douleurs cancéreuses, rendez-vous à l'adresse : http://www.cancernurse.eu/research/breakthroughcancerpain.html.

Cette initiative est soutenue par une bourse d'enseignement de Nycomed International Management GmbH.

L'European Oncology Nursing Society (Société européenne des soins infirmiers en oncologie) est une organisation paneuropéenne fondée en 1984 à titre d'oeuvre caritative indépendante. Ses activités ont pour but de promouvoir un avenir plus sain pour les personnes affectées par le cancer, en s'assurant qu'elles bénéficient du soin d'infirmières et d'infirmiers en oncologie qualifiés, perceptifs et compétents. L'EONS représente la voix de plus de 20 000 infirmières et infirmiers en oncologie. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site : http://www.cancernurse.eu

©2011 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Infirmiers , Patients , Infirmières et infirmiers , Directives , Pain , Soins , Douleur , Enseignement , Consensus , Personnel infirmier , Orientation , Soins infirmiers , Soins infirmiers en oncologie , Grèce , Finlande , Europe , Personnes , Santé , Compréhension , Soins palliatifs , Urgences , Vie

nuance

Pratique médicale: Les +