nuance

Médicaments de la maladie d'Alzheimer : la HAS prône le déremboursement

illustrationLa commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé a estimé dans un communiqué rendu public ce jour que la prise en charge par la solidarité nationale des médicaments utilisés dans le traitement symptomatique de la maladie d'Alzheimer n'était plus justifiée en raison de leur efficacité modeste, de leur mauvaise tolérance et de la nécessité d'une prise en charge globale et non médicamenteuse.

Les médicaments qui ont fait l'objet de cette réévaluation, Ebixa (Lundbeck), Aricept (Eisai), Exelon (Novartis Pharma) et Reminyl (Janssen Cilag), sont des médicaments qui visent à optimiser la communication entre les neurones via l'acétylcholine. Ils n'ont pas pour objet d'infléchir le cours de la neuro-dégénérescence qui caractérise la maladie d'Alzheimer.


En 2011, le service médical rendu avait été catalogué comme faible par la HAS. Il est à présent évalué comme insuffisant pour justifier le maintient de ces médicaments dans l'arsenal thérapeutique.

Cette décision est motivée par :
- la faible transposabilité dans la vie réelle des résultats des dernières études cliniques vs placebo
- de la confirmation des risques d'effets secondaires potentiellement graves, pouvant altérer la qualité de vie des patients (troubles digestifs, cardiovasculaires ou neuropsychiatriques pour les plus notables)
- la priorité accordée à une prise en charge globale, pluri professionnelle et non médicamenteuse, inscrite dans le cadre d'un parcours de soins coordonnés qui fera ultérieurement l'objet d'un guide de parcours de soins

Quoiqu'il en soit cet avis n'est que consultatif et celà sera à la ministre de la santé de trancher cette épineuse question à 130 000 millions d'euros qui risque de laisser sans alternative thérapeutique près de 40 000 patients.

Descripteur MESH : Maladie , Maladie d'Alzheimer , Santé , Patients , Thérapeutique , Vie , Acétylcholine , Communication , Neurones , Qualité de vie , Risque , Soins

nuance

Pratique médicale: Les +