nuance

France Biotech présente le Panorama France Health Tech 2017

illustrationFrance Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation en santé, (www.france-biotech.fr), publie la quinzième édition du « Panorama France Health Tech », une étude de référence sur ce secteur crucial pour l’économie et la société française. Cette année, 302 entreprises françaises ont participé à cette étude réalisée avec le soutient de BPIFRANCE, KPLG et EURONEXT  

« Misons sur l’avenir ! La France possède des expertises dans de multiples champs scientifiques, ce qui lui donne le potentiel de s’imposer comme un leader mondial de la Health Tech. Le Panorama France Heath Tech 2017 confirme le nombre croissant d’entreprises en France qui vont révolutionner les sciences de la vie, et tout particulièrement le secteur de la santé. L’innovation est désormais multi-technologique. Les projets sur lesquels travaillent nos entreprises innovantes combinent de plus en plus souvent biologie, objets connectés, Big Data, 3D, etc… C’est en mixant tous ces outils et ces technologies que nous concevrons les solutions médicales de demain et que la médecine deviendra plus efficace, personnalisée et préventive. Pour cette 15ème édition, et pour la première fois, un large focus européen a été réalisé. L’occasion de prendre conscience, en premier lieu, que beaucoup de nos proches voisins investissent massivement dans la Health Tech, et en second lieu, que l’Europe a collectivement d’énormes atouts à faire fructifier dans cette compétition mondiale », souligne Maryvonne Hiance, Présidente de France Biotech.

 

Quel portrait dresser pour la Heath Tech en France et en Europe ?

 

La France Heath Tech se démarque par l’ampleur de son pipeline. En effet et selon Biocentury la France comptait en 2016, 459 produits thérapeutiques en développement ce qui place la France au 2ème  rang européen.

 

L’édition 2017 du Panorama regroupe 9 029 collaborateurs en France pour une moyenne de 30 personnes par entreprise (contre 5 449 pour 25 personnes par entreprise en 2016). Cette augmentation significative du nombre de participants et de la taille des entreprises est un signe fort du dynamisme des technologies innovantes de la santé sur l’ensemble du territoire français. Si l’Ile-de-France concentre encore près de 33% des entreprises incluses dans l’étude, nos régions restent bien représentées : le groupe de régions Auvergne Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur progresse et représente 36% des entreprises. Enfin, il s’agit de jeunes sociétés, plus d’un tiers d’entre elles présentent moins de 5 ans d’existence.

 

 

•  Biotechs : Un pipeline riche et en croissance, majoritairement en phase précoce

Avec des portefeuilles de produits en développement riches de 368 produits et en augmentation par rapport à 2016 allant de la preuve de concept jusqu‘à la commercialisation, les biotechs françaises étudiées témoignent d’une forte productivité de recherche scientifique. Ainsi, 2/3 des programmes de développement sont en phase précoce (recherche, preuve de concept et phase préclinique) tandis que près d’un quart est arrivé à des phases plus avancées (phase II et phase III). Seuls 16 produits sont actuellement en cours d’enregistrement ou commercialisés (Soit 4,35%). Enfin, l ’oncologie reste l’aire thérapeutique la plus investiguée (1/3 des programmes).

 

•  Medtechs : 51% des produits commercialisés ou en phase de commercialisation

Plus de la moitié des medtechs sont au stade de développement très avancé. Les 110 produits actuellement commercialisés ou en phase de marquage CE démontrent la maturité du secteur des medtechs ainsi qu’un cycle de développement plus court des dispositifs médicaux comparé à celui des biomédicaments.

Le remboursement des dispositifs médicaux demeure l’un des principaux enjeux du secteur. Si la France figure parmi les pays bénéficiant des plus forts taux de remboursement des dispositifs médicaux et malgré l’avantage d’une couverture nationale, l’accès à ces derniers est jugé « très difficile » par les participants.

 

•  Les biocleantechs à la conquête des multinationales

Les biocleantechs, moins nombreuses, possèdent des produits plus matures que les biotechs (2/3 ayant passé la preuve de concept et étant en développement). Elles séduisent les grands groupes comme l’illustre la signature d’accords de collaboration (GlobalBioenergies/Audi en 2016, Carbios/L’Oréal en 2017).

 

•  L’essor du Big Data dans la E-santé

Dans la e-santé, le Big Data a doublé son importance entre 2016 et 2017 (4 à 8%) et cette progression devrait se poursuivre puisque ce domaine d’application représente l’un des enjeux clés de la santé du futur.

 

•  Des partenariats intervenant à des stades de plus en plus précoces

Sur la période 2016-2017, 96 partenariats ont été conclus avec des contreparties françaises parmi plus de

1 500 accords au niveau mondial. Parmi eux, 36 concernaient des biotechs sur les phases de recherche et phases amont de développement clinique.

 

•  Une faible compétitivité des essais cliniques en France

Si la France bénéficie d’un réseau de CHU et de centres cliniques de renommée internationale, le pays affiche un retard important face à ses voisins européens pour son nombre d’essais cliniques : 3 312 essais comptabilisés en France (en février 2017) contre 8739 en Allemagne par exemple.

 

•  L’Europe : Une région dynamique pour la Health Tech

L’environnement européen est propice à l’innovation santé grâce à la présence de nombreuses entreprises diversifiées et internationales, une recherche académique et clinique mondialement reconnue et à des clusters et incubateurs dynamiques. L’Europe compte plus de 3 000 entreprises de biotechnologieii  et environ 25 000 entreprises de technologies médicales. Cette industrie représente 170 000 emplois. Parmi les 10 pays publiant le plus dans les revues prestigieuses, 5 sont européens. Le Royaume-Uni et l’Allemagne étant respectivement en 2ème et 3ème position. La France se situe en 7ème position.

Enfin, le pipeline des entreprises européennes de biotechnologie compte près de 2 800 produits allant de

la phase préclinique jusqu’au marché.

 

Quel financement pour la Health Tech en France et en Europe ?

La principale difficulté énoncée par les entreprises du secteur interrogées est l’accès au financement (47%). Si cette difficulté reste constante face à l’important besoin de financement des entreprises de Health Tech durant leur long cycle de développement, le constat dressé par le Panorama 2017 se veut optimiste.

 

•    Un niveau de financement des Health Tech françaises en progression

Avec un taux de croissance annuel moyen de 12% entre 2013 et 2016, le niveau de financement des entreprises françaises des sciences de la vie progresse. L’année 2017 s’annonce également prometteuse avec 616 millions d’euros levés durant les 9 premiers mois de l’année tous types de financements confondus dont 36% en capital risque, 13% en IPO et 51% post-IPO avec un ticket moyen de 11,2 millions d’euros.

On peut noter que le recours au financement par le capital-risque augmente chaque année, cependant le ticket moyen demeure faible avec un montant de 7,1 millions d’euros en 2016.

Les neufs premiers mois de l’année 2017 confortent Paris comme place boursière phare du secteur biotech en Europe avec 5 introductions de biotechs françaises, levant au total 139 millions d’euros.

 

•    Un fort soutien public au secteur de la santé : des opportunités à saisir

La France possède nombre de dispositifs contribuant au financement de projets dans l’innovation en santé. Bpifrance a par exemple contribué au financement de plus de 500 projets dans le domaine de la santé pour un montant d’aide de près de 250 millions d’euros.

Le statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) permet aux entreprises innovantes, pendant 8 ans, de bénéficier d’un allègement des charges sociales et d’une exonération fiscale. Si ce dispositif possède de nombreux atouts, les délais de développement notamment en biotechnologie dépassent souvent ces 8 ans. Le Crédit d’Impôt Recherche, mesure de soutien aux activités de R&D, a bénéficié à 92% des entreprises interrogées. En revanche, plus des trois quarts des entreprises bénéficiant du CIR ont mentionné les délais d’obtention de remboursement comme étant problématiques. Raccourcir les délais est donc une priorité pour ces entreprises dont les besoins en trésorerie sont importants.

 

•    L’Europe : des financements attractifs pour la Health Tech

Derrière les Etats-Unis, l’Europe est la région la plus attractive en termes de financements pour les entreprises des sciences de la vie. En 2016, 3 milliards d’euros ont été levés dans les cinq pays les plus actifs du secteur (France, Allemagne, Royaume-Uni, Suisse et Belgique).

La place boursière européenne Euronext est un atout solide car elle est la deuxième place boursière la plus dynamique au niveau mondial pour les sciences de la vie en totalisant 86 émetteurs (49 biotechs et 37 medtechs) pour une capitalisation boursière de plus de 21,8 milliards d’euros.

 

Avec un pipeline riche et en augmentation, la France Health Tech promet un impact majeur sur l’économie et la société. Demain, c’est 11 millions de patients françaisiii qui pourront bénéficier de ces innovations. Le Panorama 2017 démontre ainsi que la France et l’Europe possèdent de nombreux avantages dans cette compétition mondiale, certains freins restent cependant à lever.

 

À propos de France Biotech

Créée en 1997, France Biotech est l’association française qui regroupe les principales entreprises innovantes de la santé et leurs partenaires experts. France Biotech a pour mission première d’accompagner le développement de cette industrie en France en améliorant l’environnement fiscal, juridique, réglementaire et managérial de ces entreprises afin qu’elle soit reconnue comme industrie de pointe prioritaire. France Biotech a également la vocation de contribuer à hisser l’industrie française des technologies innovantes de la santé au rang de leader mondial. A l’origine du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI), mis en place lors de la Loi de Finances de 2004, France Biotech milite pour que le secteur innovant de la santé représente une industrie performante à part entière. France Biotech est présidée par Maryvonne Hiance et compte plus de

170 membres. www.france-biotech.fr

Descripteur MESH : France , Santé , Édition , Recherche , Industrie , Vie , Europe , Croissance , Biotechnologie , Essais , Face , Allemagne , Risque , Personnes , Programmes , Suisse , Thérapeutique , Solutions , Sociétés , Membres , Réseau , Patients , Paris , Médecine , Incubateurs , Conscience , Biologie , Belgique

nuance

Industries pharmaceutiques et du matériel médical: Les +