nuance

Les Françaises vivent plus longtemps en bonne santé selon la DREES

illustrationLa Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier une étude qui met en exergue une augmentation significative de l’espérance de vie en bonne santé (EVSI) des femmes françaises. Elles auraient ainsi gagné 9 mois d’espérance de vie en bonne santé en une année à peine. Une tendance à confirmer selon la DREES.

Une espérance de vie en bonne santé en hausse pour les Françaises, stable pour les Français

Si l’espérance de vie sans incapacité (EVSI) a progressé en 2017 de 9 mois pour atteindre 64,9 ans pour les femmes, elle aurait légèrement régressé d’un mois à hauteur de 62,6 ans pour les hommes.

Ces chiffres s’expliquent par une baisse « de la déclaration des limitations fonctionnelles », particulièrement visibles chez les personnes de 70 ans ou plus selon la DREES, qui exploite là les réponses à une question posée dans le cadre d’un sondage européen : « êtes-vous limité(e), depuis au moins six mois, à cause d’un problème de santé, dans les activités que les gens font habituellement ? »

À 65 ans, l’espérance de vie en bonne santé progresse également. Elle atteint 10,8 ans pour les femmes et 9,2 ans pour les hommes, ce qui traduit un recul de l’âge d’entrée en incapacité pour les personnes ayant atteint 65 ans. La proportion des années vécues sans incapacité au sein de l’espérance de vie reste toutefois stable. Elle est de 79 % pour les hommes et de 76 % pour les femmes.

Si on porte l’analyse sur les 10 dernières années, les tendances suivantes apparaissent :

·        l’espérance de vie en bonne santé des femmes progresse et celle des hommes reste stable

·        l’espérance de vie à la naissance (EV) des femmes se stabilise alors que celle des hommes progresse

·        l’espérance de vie en bonne santé à 65 ans a progressé de 1 an pour les femmes et de 0,3 an pour les hommes

 

La France dans la moyenne européenne 

En Europe, l’EVSI est de 63,5 ans pour les hommes et de 64.2 pour les femmes et l’EV de 78,2 ans pour les hommes et 83,6 ans pour les femmes. Si les Français se positionnent légèrement au-dessus de la moyenne européenne pour l’EV, ils sont sensiblement en deça pour l’EVSI.

Quant aux Françaises, elles prennent la seconde place derrière l’Espagne concernant l’EV et sont dans la moyenne pour l’EVSI.

Une démographie vieillissante

Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec les dernières projections de l’INSEE pour qui, si les tendances démographiques devaient se confirmer, la France verrait sa population compter 76,5 millions d’habitants en 2070, soit 10,7 millions de plus qu’en 2013. Sur ces 10,7 millions, 10,4 auraient 65 ans ou plus. Parallèlement les plus de 75 ans seraient deux fois plus nombreux qu’en 2013.

NOTA BENE

L’espérance de vie à la naissance est l’un des indicateurs de santé les plus fréquemment utilisés pour évaluer l’état de santé d’une population. Il mesure le nombre moyen d’années qu’une génération fictive peut espérer vivre en étant soumise, à chaque âge, aux conditions de mortalité d’une année donnée.
Il s’agit plus d’un indicateur synthétique annuel que d’un indicateur prédictif puisqu’il est difficile d’anticiper les progrès ou les régressions sanitaires à venir.

L’espérance de vie en bonne santé ou espérance de vie sans incapacité mesure le nombre d’années qu’une personne peut compter vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne. Elle intègre une dimension qualitative qui permet de relativiser les données purement quantitatives de l’espérance de vie.

 

Télécharger l'étude au format PDF

Descripteur MESH : Santé , Vie , Femmes , Recherche , Statistiques , Hommes , Espérance de vie , Personnes , Mortalité , Gestes , Santé des femmes , Population , Europe , France

nuance

Epidémiologie: Les +