nuance

La médecine de ville reste ouverte pendant le confinement rappellent les ordres des professionnels de santé

illustrationAfin ne pas répéter les mêmes erreurs que lors du premier confinement, les ordres des médecins, infirmiers, dentistes, kinés, sages-femmes, pharmaciens et pédicures-podologues se sont mobilisés pour appeler les Français à continuer de consulter leurs praticiens, y compris de ville, notamment dans le cadre du suivi de leurs pathologies et de leurs traitements.

Dans un communiqué commun, ils incitent les patients à poursuivre leur prise en charge médicale en rappelant que « la consultation, les examens et soins médicaux font partie des motifs de sorties autorisées » pendant le confinement.

« Les cabinets et les officines restent ouverts et, chacun dans leur champ de compétences, assurent les soins de premier et de second recours en présentiel ou dans le cadre de la téléconsultation, du télésoin et des soins à domicile. »

L’enjeu est d’éviter les retards de diagnostic et de prise en charge, les pathologies déséquilibrées, les souffrances, les risques de complications.

Lors du printemps dernier, les cabinets de chirurgiens-dentistes, de kinés, de sages-femmes et de podologues étaient fermés. Cette fois-ci ils demeurent accessibles dans le respect des mesures barrières, pour les soins qui requièrent une consultation en présentiel.

« En cette période de pandémie, chaque Français, qu’il soit dans une situation de fragilité nécessitant un suivi régulier ou qu’il ait ponctuellement besoin de consulter, doit continuer à contacter son professionnel de santé, médecin, pharmacien, chirurgien-dentiste, sage-femme, infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue ou tout autre professionnel de santé pour bénéficier d’une prise en charge adaptée. Il en va de la santé de chacun, à laquelle nous ne saurions renoncer, même dans cette période particulière. »

Descripteur MESH : Médecine , Dentistes , Femmes , Infirmiers , Pharmaciens , Médecins , Soins , Santé , Diagnostic , Patients

nuance

Actualités professionnelles: Les +