Les traitements pour troubles sexuels sont-ils sans danger ?

illustrationD’après les résultats d’une enquête de l’IFOP, 6 Français sur 10 ont déjà été concernés par des troubles sexuels à un moment de leur vie. Lesdits troubles occasionnant parfois mal-être psychologique et gêne, des médicaments ont été mis au point. Mais ces derniers sont-ils sans danger ?

Les troubles sexuels chez l’homme

L’éjaculation précoce doit être considérée avec subjectivité, car elle dépend de chaque individu. Afin d’y voir plus clair, des professionnels internationaux de l’ISSM (International Society for Sexual Medicine) ont proposé une définition.

On parle d’éjaculation précoce lorsque :

  • elle survient généralement avant la pénétration, ou 1 à 2 minutes après ;
  • des difficultés à la contrôler ou la retarder depuis 3 à 6 mois ;
  • un impact personnel négatif chez l’homme (évitement des rapports sexuels, mal-être, honte…).

Ainsi, les troubles sexuels chez l’homme se caractérisent généralement par l’impossibilité à obtenir ou à maintenir l’organe génital en érection. S’ils se manifestent depuis plus de 3 mois, la situation pourrait devenir préoccupante.

Les résultats d’une enquête de l’IFOP sur le sujet sont formels :

  • 6 Français sur 10 ont déjà été affectés par un trouble de l’érection dans leur vie ;
  • 38 % d’hommes ont été touchés par un problème d’érection ou un manque de désir au cours des 12 mois précédents ;
  • 62 % d’hommes ont développé un complexe à avoir une érection et 65 % n’ont pas réussi à la maintenir pendant le rapport sexuel ;
  • 26 % d’hommes touchés par un problème d’érection ont consulté un spécialiste du domaine ;
  • Plusieurs éléments ont un impact sur les troubles sexuels, dont la zone géographique, les situations stressantes, l’âge…

Comment traiter les troubles sexuels chez l’homme ?

La consultation d’un médecin est obligatoire en cas de troubles sexuels (la téléconsultation est également possible pour obtenir un avis médical). Une fois qu’il aura réalisé un bilan de santé, il prescrira des médicaments tels que :

  • le Fortacin : cette solution cutanée en spray diminue la sensibilité au niveau de l’organe génital masculin, sans pour autant impacter le plaisir. Elle est aussi idéale pour le traitement de l’éjaculation précoce ;
  • les traitements par voie orale (Tadalafil, Sildénafil, Avanafil, ...) : ils ont une action rapide, à condition qu’une excitation sexuelle soit présente. Toutefois, les individus souffrant de troubles cardiaques doivent les utiliser avec précaution.

Selon les résultats du bilan de santé, le médecin peut également prescrire d’autres produits proches du viagra (pour le maintien de l’érection). Dans certains cas (si le trouble n’est pas d’ordre physique notamment), il sollicitera l’intervention d’un sexologue ou d’un thérapeute.

Les traitements pour troubles sexuels sont-ils dangereux ?

Aucun professionnel de la santé n’est autorisé à vendre un médicament pour retarder l’éjaculation précoce sans ordonnance, faute de quoi il s’exposerait à de graves conséquences.

Bien qu’ils aient fait l’objet de plusieurs tests, les produits proposés sous présentation d’une ordonnance ne doivent pas être utilisés n’importe comment. Certains pourraient, par exemple, entraîner des effets indésirables comme les troubles de la vue ou de la digestion, les vertiges, les taches rougeâtres sur le visage, les maux de tête…

Ne partagez jamais vos médicaments avec d’autres personnes.

Quoi qu’il en soit, seuls les médecins sont à même de savoir si une personne peut bénéficier ou non de ces traitements.

L’impact des facteurs psychologiques sur les troubles sexuels

Les facteurs psychologiques jouent un rôle important dans la sexualité. En effet, les personnes sujettes au stress, à l’anxiété ou à la dépression sont moins performantes au lit.

Pour y remédier, la consultation d’un professionnel de la santé est incontournable. Celui-ci dispose notamment de connaissances pour trouver les causes du problème et apporte des solutions.

Quel régime alimentaire adopter ?

Il n’existe pas vraiment de solutions naturelles aux troubles sexuels. Mais comme les médicaments, certains aliments offrent des bienfaits aphrodisiaques (idéal pour favoriser l’excitation et l’érection).

Les professionnels de la santé recommandent la consommation d’aliments tels que le gingembre, le chocolat, le safran et l’anis, car ils ont montré leur efficacité pour lutter contre ce type de désagrément.

Dans la même lancée, il est essentiel de soigner son hygiène de vie. Des produits tels que les drogues, le tabac, l’alcool… sont à éviter.

Les traitements contre l’impuissance masculine sont d’une grande aide pour un épanouissement dans la vie sexuelle et la satisfaction du partenaire. Toutefois, l’avis d’un médecin est essentiel.

 

Charles.co

Descripteur MESH : Vie , Santé , Solutions , Personnes , Rôle , Médecins , Aliments , Physique , Digestion , Régime alimentaire , Tabac , Plaisir , Sexualité , Dépression , Hygiène , Aphrodisiaques , Éléments , Gingembre

Médicaments: Les +