nuance

Poids de l'âge et des facteurs de comorbidité dans le cancer du sein de la femme âgée

Chez les femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein, l'âge et l'existence d'autres pathologies modifient la prise en charge du cancer et ont une influence sur la mortalité à court terme. Ceci est la conclusion d'une étude américaine sur l'impact des facteurs de comorbidité dans le traitement et l'évolution des cancers du sein.

Cette étude a été réalisée par Yancik et al. Ces auteurs rappellent dans le dernier numéro du JAMA que 77 % de la mortalité liée au cancer du sein concerne les patientes de plus de 55 ans. Leur travail repose sur l'étude d'un échantillon de 1.800 patientes ménopausées pour lesquelles un cancer du sein a été diagnostiqué en 1992. Trois classes d'âge ont été définies : 55-64 ans, 65-74 ans, 75 ans et plus.

La majorité (73 %) des cancers du sein diagnostiqués étaient des cancers de stade I/II, 10 % de stade III/IV et 17 % indéterminé.

Concernant le choix thérapeutique, 95 % des patientes avec un cancer de stade I/II sans envahissement ganglionnaire (N-) ont bénéficié d'un traitement en accord avec les recommandations des NIH (National Institutes of Health).

Néanmoins, ces recommandations étaient moins fréquemment suivies chez les patientes les plus âgées et les curages axillaires moins fréquents après 70 ans.

Par ailleurs, la mortalité à court terme (ajustée en fonction de l'âge et du stade de la maladie) était positivement associée au tabagisme, à l'existence d'un diabète, d'une insuffisance rénale, d'un accident vasculaire cérébral, d'une pathologie hépatique ou d'un antécédent de tumeur maligne.

Selon les auteurs : "La charge comorbide chez les patientes les plus âgées peut limiter la possibilité d'obtenir des informations pronostiques (curage axillaire), tend à minimiser des options thérapeutiques (chirurgie conservatrice) et augmente le risque de décès par d'autres causes que le cancer du sein". Ils estiment que ces paramètres devraient faire faire l'objet d'un examen plus attentif dans la conduite des essais cliniques visant à évaluer l'efficacité des traitements du cancer du sein chez les femmes âgées.

Source : JAMA 2001;285:885-892

Descripteur MESH : Tumeurs du sein , Comorbidité , Mortalité , Femmes , Accident vasculaire cérébral , Diabète , Essais , Insuffisance rénale , Maladie , Risque , Tabagisme , Thérapeutique , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib