nuance

VIH/SIDA : Des différences hommes/femmes dans la charge virale initiale après la séroconversion

La charge virale plasmatique initiale est plus faible chez les femmes que chez les hommes, indique une étude prospective parue dans le NEJM. Malgré cette différence, le nombre initial de CD4 et le risque de progression vers le stade Sida ne varie pas selon le sexe. Les critères d'initiation du traitement antirétroviral, s'ils sont basés sur la charge virale, devraient être modulés en fonction du sexe, estiment les auteurs.

L'étude prospective de Sterling et al avait pour objectif d'étudier la relation entre la charge virale initiale et le risque de progression vers le Sida chez la femme. "Chez les hommes, la charge virale initiale après la séroconversion prédit le risque de progression vers le syndrome d'immunodéficience acquise, mais la relation entre les deux n'a pas été évaluée chez les femmes", rappellent les auteurs.

156 hommes et 46 femmes qui étaient consommateurs de drogues par injection ont été suivis entre 1988 et 1998. La charge virale initiale après la séroconversion était environ trois fois plus élevée chez les hommes que chez les femmes : 50.766 copies d'ARN/ml vs 15.103 copies d'ARN/ml.

Par contre, le nombre initial de CD4 (valeur médiane) n'était pas statistiquement différent : 659 cellules/mm3 chez les hommes vs 672 cellules/mm3 chez les femmes.

Enfin, les auteurs indiquent que le risque de progression de l'infection vers le stade Sida ne différait pas selon le sexe.

Si l'on se base sur des recommandations qui préconisent l'initiation du traitement lorsque la charge virale atteint 20.000 copies d'ARN/ml, "74 % des hommes mais seulement 37 % des femmes de notre étude auraient été retenus pour le traitement à leur première visite après la séroconversion", écrivent les auteurs.

"Des recommandations thérapeutiques qui sont basées sur la charge virale, plutôt que sur le nombre de lymphocytes CD4, conduiront à des différences entre les sexes pour l'initiation du traitement", concluent les auteurs.

Source : N Engl J Med 2001;344:720-25

Descripteur MESH : Charge virale , Infectiologie , Médecine , Virologie , Sexe , Femmes , Hommes , Risque , Infection , Lymphocytes , Syndrome

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib