nuance

Prolonger la vie en luttant contre l’oxydation cellulaire: histoire du gène MsrA

Un groupe de chercheurs du National Institutes of Health a mis en évidence le rôle central du gène MsrA, responsable chez la souris déficiente pour ce gène d’une durée de vie diminuée et d’une susceptibilité accrue aux agents oxydants.

Jackob Moskovitz et ses collaborateurs publient dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America leurs travaux sur la fonction de la Méthionine sulfoxide reductase (MsrA), connu comme étant un réparateur des protéines oxydées dans la cellule.

L’oxydation des protéines cellulaires est associée à un vieillissement, à un stress oxydatif et à de nombreuses maladies. Afin de mieux comprendre le rôle de la protéine codée par le gène MsrA dans le métabolisme, les auteurs ont créé un modèle de souris déficientes pour ce gène (MsrA-/-) et ont comparé leur sensibilité à un milieu saturé en oxygène, qui accélère le stress oxydatif, avec celle de souris sauvages.

Les chercheurs ont remarqué une sensibilité accrue chez les souris MsrA-/- au stress oxydatif créé par une atmosphère composée d’oxygène à 100% (mesure d’oxydation des protéines). Ces souris ont également montré une durée de vie diminuée sous atmosphère normale ou saturée en oxygène.

Au niveau du comportement, les souris MsrA-/- ont développé un profil de marche anormal après six mois (marche sur le bout des orteils).

Enfin, les souris mutantes ont montré un défaut de la régulation positive de la thioredoxine réductase sous atmosphère à 100% d’oxygène, une autre protéine régulatrice de l’oxydation cellulaire.

Pour résumer leurs travaux, les auteurs disent qu’ils ont démontré que les souris déficientes pour le gène MsrA présentent une susceptibilité au stress oxydatif accrue, ont une espérance de vie diminuée, développent une attitude de marche anormale et possèdent un profil métabolique altéré en milieu hyper oxygéné.

«Ces découvertes», disent-ils, «vont nous aider à comprendre les mécanismes naturels par lesquels notre organisme se défend contre les dommages cellulaires et pourraient également constituer une première étape vers le développement de stratégies thérapeutiques contre les maladies associées au vieillissement».

Source : PNAS 23 octobre 2001 early electronic edition before print.

Descripteur MESH : Vie , Histoire , Rôle , Oxydants , Stress oxydatif , Atmosphère , Protéines , Oxygène , Attitude , Comportement , Espérance de vie , Métabolisme , Méthionine , Orteils , Régulation positive , Vieillissement

nuance

Recherche scientifique: Les +