nuance

Traitement de l’asthme chez les adultes aux Etats Unis: l’expérience prévaut

Une étude de surveillance concernant la qualité des soins apportés dans le traitement de l’asthme chez l’adulte aux Etats Unis montre que les médecins généralistes possédant une expérience de cette maladie ainsi que les spécialistes en pneumologie ou en allergologie délivrent de meilleurs soins aux malades et que ceux-ci bénéficient d’un meilleur pronostic que ceux traités par des généralistes non expérimentés.

C’est dans le cadre du contrôle et de l’évaluation des soins de santé apportés par les médecins spécialistes aux Etats Unis que cette étude, publiée dans la revue Archives of Internal Medicine, a été menée et financée par le Managed Health Care Association Outcomes Management System Consortium.

Albert Wu, du Health Services Research and Development Center, Johns Hopkins University à Baltimore et ses collaborateurs, ont comparé, dans le cadre des programmes nationaux de soins, les traitements et le devenir des patients adultes asthmatiques selon leurs médecins traitant.

Les patients étudiés l’ont été dans le cadre de douze Managed Care Organizations durant les 24 derniers mois. Ils ont tous eu au moins deux consultations pour des problèmes d’asthme. Leurs médecins traitant ont également été surveillés.

L’étude a comporté 1954 patients ainsi que leurs 1078 médecins traitant. L’évaluation des traitements s’est basée sur l’utilisation ou non des chambres d’inhalation à corticoïdes, de la mesure du débit expiratoire de pointe, de la prise en compte de l’allergie, sur la discussion du déclenchement des crises et sur le degré d’information des malades concernant l’automédication.

Les mesures pour évaluer le devenir des patients ont concerné leurs activités supprimées, l’hospitalisation en urgence, les crises d’asthme et leurs symptômes, les arrêts de travail, leur santé mentale et physique, leurs satisfaction vis-à-vis des soins prodigués et leurs rapports avec les médecins et les infirmières.

Les résultats ont montré des différences significatives entre les patients traités soit par des spécialistes des problèmes d’asthme ou par des généralistes avec une expérience du traitement de l’asthme, soit par des généralistes sans expérience.

La possession d’appareils à mesurer le débit expiratoire de pointe a été reportée par 41.9% des patients de généralistes inexpérimentés alors qu’ils ont été 51,7% et 53.8% à posséder cet appareil parmi les patients de généralistes expérimentés ou de spécialistes (pneumologues ou allergologues), respectivement.

Comparés aux patients de généralistes inexpérimentés, le pronostic médical de ceux de spécialistes a été significativement amélioré concernant les activités supprimées, les hospitalisations et les visites en urgence, la qualité des soins et la forme physique.

Les patients de pneumologues ont été ceux qui ont reportés les meilleures améliorations de leurs symptômes.

Les auteurs concluent de cette étude que la spécialisation ainsi que l’expérience du traitement de l’asthme sont associées à une meilleure qualité des soins ainsi qu’à un pronostic plus favorable des patients asthmatiques.

Source : Arch Intern Med 2001;161(21):2554-60.

Descripteur MESH : Pneumologie , Soins , Médecins , Pronostic , Maladie , Médecins généralistes , Patients , Débit expiratoire de pointe , Physique , Santé , Association , Baltimore , Programmes , Santé mentale , Spécialisation , Travail

nuance

Recherche scientifique: Les +