nuance

Le sport diminuerait les risques de certains cancers chez les hommes d’âge moyen

Une étude britannique prospective semblerait indiquer que l’activité physique modérée ou intense chez les hommes d’âge moyen, diminuerait les risques de cancers totaux, de cancers de la prostate, de l’estomac et du tractus digestif supérieur. L’absence d’activité physique ne serait pas associée avec un risque accru de cancer.

L’étude, qui s’est déroulée sur presque 20 années, a enrôlé et suivi 7588 hommes âgés entre 40 et 59 ans. Pendant cette période, les données relatives à leur activité physique et à leur état de santé (occurrence de cancers) ont été enregistrées.

Le nombre de cas de cancers, à l’exception des cancers cutanés, a été de 969. Après un ajustement de variables comme l’âge, le tabagisme, l’IMC, la consommation d’alcool et la classe sociale, le risque de cancers totaux a significativement été réduit (- 24%) parmi les hommes exerçant une activité physique modérée ou intense, et seulement parmi ces catégories.

L’activité physique intense a été associée avec une réduction de type dose-réponse, du risque de cancer de la prostate, de l’estomac et du tractus digestif supérieur (- 62%). Cependant, ces hommes ont eu un risque de cancer de la vessie augmenté de 79%.

Aucune association n’a été enregistrée pour le cancer colorectal.

Les auteurs concluent de leur étude que globalement l’activité physique diminue les risques de cancer et qu’une activité physique modérée (plus de deux fois par semaine) ou intense est nécessaire pour conclure à un bénéfice net global sur la santé.

Source : Br J Cancer 2001;85:1311-6.

Descripteur MESH : Hommes , Physique , Risque , Prostate , Santé , Association , Classe sociale , État de santé , Tabagisme , Tumeurs de la prostate

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib