nuance

Diabète de type 2 et risque cardiovasculaire

Le diabète se trouve au centre d’une constellation de facteurs de risque (HTA, obésité, dyslipidémies, microalbuminurie,…) ; 80% des diabétiques de type 2 cumulent au moins 2 pathologies associées à ces risques, et les 3 quarts ont de l’hypertension artérielle. Le diabète de type 2 étant en forte progression dans notre pays (1,7 millions, +5% par an depuis 1994), il devient un enjeu de santé publique. C’est pourquoi une seconde table ronde sur le sujet s’est tenue dans le cadre du Medec, se focalisant sur les risques cardiovasculaires associés au diabète de type 2.

«Les diabétologues se transforment en néphro-cardiologues», a commenté le professeur Paul Valensi (Hôpital Jean Verdier, Bondy), pour montrer d’une part le nombre de complications associées au diabète de type 2 et d’autre part l’urgence d’une réelle prise en charge de la maladie par les pouvoirs publics, les médecins et les malades.

Le risque cardio-vasculaire des diabétiques de type 2 est multiplié par 2,5 chez l’homme et par 3 chez la femme. Des études ont montré, notamment celle de Hafner, que le traitement immédiat préventif des diabétiques de type 2 est bénéfique, un diabétique sans antécédent coronarien encourant les mêmes risques qu’un patient ayant déjà eu un IDM.

Le traitement doit être global, de par le risque cardio-vasculaire élevé certes mais également à cause des autres risques. Il doit être précoce et prendre en compte toutes les composantes thérapeutiques liées au type de risque (anti hypertenseurs, hypoglycémiants, hypolipémiants, etc…).

Le cœur et les reins semblent les organes cibles à surveiller (les orateurs ont insisté sur le dépistage de cette maladie souvent silencieuse à son commencement) et à traiter principalement chez un diabétique de type 2.

L’essai d’intervention de l’UKPDS a permis de conclure à l’efficacité du contrôle glycémique optimisé (objectif fixé par l’ANAES : HbA1c<6,5%) dans la prévention des complications microvasculaires, ainsi que du contrôle tensionnel (objectifs fixés dans les recommandation de l’ANAES : TA<140/80 mm Hg) dans la prévention des AVC.

Source : Medec 2002, 12-15 mars 2002, Paris

PI

Descripteur MESH : Risque , Cardiologie , Diabète , Diabète de type 2 , Santé publique , Santé , Obésité , Facteurs de risque , Dyslipidémies , Maladie , Hypolipémiants , Mars , Médecins , Hypoglycémiants , Objectifs , Prise en charge de la maladie , Accident vasculaire cérébral

nuance

Recherche scientifique: Les +