nuance

Séropositivité au virus du sida révélée par une pelvipéritonite à pneumocoque

Des cliniciens du service de médecine interne et maladies infectieuses du Centre hospitalier de Troyes rapportent dans le dernier numéro de la Presse Médicale ce qui, à leur connaissance, est le premier cas rapporté de pelvipéritonite à pneumocoque révélant une infection par le virus du sida (VIH). Selon eux, « le diagnostic de pelvipéritonite à pneumocoque sans facteur de risque identifié doit conduire à la proposition de la réalisation d’une sérologie VIH de dépistage ».

Le cas clinique rapporté par le Dr E. Libbrecht et ses collègues de Troyes est celui d’une patiente de 43 ans , d’origine ivoirienne, qui a été hospitalisée pour malaise, température élevée à 40°C, douleurs abdominales aiguës et métrorragies.

L’examen d’admission rélève une défense abdominale avec contracture de la fosse iliaque gauche.

Une laparotomie est réalisée en urgence avec issue de pus dès l’ouverture du péritoine. Les chirurgiens mettent en évidence la présence d’un pyosalpynx gauche. L’appendice est en revanche normale.

Les médecins ont « la surprise de mettre en évidence, dans le pus comme dans les hémocultures, un pneumocoque de sensibilité normale à la pénicilline ».

La patiente passe alors un test de dépistage du VIH qui s’avère positif. Il est confirmé en Western blot.

Le bilan immunitaire montre un taux de CD4 à 230/mm3. Le bilan virologique indique une charge virale modérément élevée à 4400 copies/ml.

Source : La Presse Médicale, 12 février 2000, vol.29, N°5, 246.

Descripteur MESH : Virus , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Connaissance , Diagnostic , Infection , Médecine , Médecine interne , Risque , Sérologie , Charge virale , Contracture , Laparotomie , Médecins , Péritoine , Température

nuance

Recherche scientifique: Les +