nuance

Bilan des conséquences de l’accident de Lowermoor

Une étude rétrospective sur la mortalité dans la région du North Cornwall (sud-ouest de la Grande Bretagne) après la pollution de l’eau par du sulfate d’aluminium en 1988 à l’usine de Lowermoor, révèle que le taux de mortalité des personnes exposées n’est pas supérieur à celui de la population générale.

Le 6 juillet 1988, 20 tonnes de sulfate d’aluminium étaient accidentellement déversées dans les réserves d’eau de l’usine de traitement de Lowermoor (North Cornwall, GB).

La concentration admissible d’aluminium avait alors été largement dépassée (620000 microg/l au lieu de 200 microg/l autorisés). De l’eau acidifiée était entrée dans le système d’approvisionnement de la population et avait été distribuée à 12000 habitants.

P.J. Owen (services de santé britanniques) et des membres du Childhood Cancer research Group</i> à l’université d’Oxford, ont analysé les données et les rapports sur cet incident entre juillet 1988 et décembre 1997, en terme de mortalité.

La mortalité de la population proche du lieu de l’accident (n=11114) et la mortalité générale d’une population non touchée par la pollution de l’eau (n=5359) ont été comparées après ajustement des taux selon l’âge et le sexe.

Le rapport des taux de mortalité entre la population exposée et celle non exposée a été de 1,08 et jugé non significatif.

Comparés aux décès de la région de Cornwall, le nombre de décès du groupe exposé a même été trouvé inférieur, de même lorsqu’il a été comparé aux décès dans le pays de Galles.

Les auteurs n’ont pas trouvé de différence significative entre la cohorte exposée à l’eau contaminée par l’aluminium et les cohortes non exposées.

Le fait de trouver une mortalité inférieure dans la cohorte exposée, comparativement à la population de la région de Cornwall et à celle du pays de Galles, est selon les auteurs due aux «faibles niveaux de privations dans cette région ainsi qu’à des taux de mortalité historiquement faibles».

Source : BMJ 18 mai 2002;324:1189

PI

Descripteur MESH : Mortalité , Population , Personnes , Pays de Galles , Membres , Santé , Services de santé , Sexe

nuance

Recherche scientifique: Les +