nuance

Grippe : des éclaircissements sur la virulence de certaines souches

De résultats récents permettent de mieux expliquer les processus moléculaires directement impliqués dans la virulence du virus de la grippe qui a causé six décès sur 18 cas recensés à Hong Kong en 1997.

Les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus exposés au risque de complication grave en cas de grippe. Cependant, les cas de grippe à Hong Kong en 1997 et la pandémie de grippe espagnole de 1918 ont montré que certaines souches du virus pouvaient être particulièrement agressives chez des sujets adultes en bonne santé.

Un article publié dans le Lancet du 7 décembre (Cheung et al.) explique que la souche de virus de la grippe responsable des cas de Hong Kong en 1997 a induit une réponse immunitaire très forte dans un modèle d’étude.

Par ailleurs, des concentrations élevées en cytokines pourraient être en grande partie responsables des dommages cellulaires et organiques observés, et non pas le virus lui-même.

Dans un commentaire qui accompagne ces résultats, Maria Zambon (UK Public Health Laboratory Service) souligne que la protéine NS1 (« non structural ») est la clé du phénotype mortel de certaines souches grippales. Cette protéine a un effet immunomodulateur très marqué.

Source : Lancet 2002 ;360 :1801, 1831

Descripteur MESH : Virulence , Virus , Hong Kong , Commentaire , Cytokines , Personnes , Phénotype , Risque , Santé

nuance

Recherche scientifique: Les +