nuance

Utiliser le dosage de la CRP dans le suivi du syndrome métabolique

Le dosage de la protéine C réactive ou CRP apporte des informations pertinentes sur le pronostic cardiovasculaire des sujets avec un syndrome métabolique, indique une étude parue dans la revue Circulation. La concentration en CRP serait liée d’une part à la sévérité du syndrome métabolique et d’autre part au risque cardiovasculaire des patients.

Ridker et al expliquent que le syndrome métabolique se définit par la présence d’au moins trois des éléments suivants: obésité, hypertriglycéridémie, hypertension, faible concentration en HDL et glycémie anormale.

Ce syndrome et sa relation avec la CRP a été étudié sur un groupe plus de 14700 femmes pendant plus de 8 ans. Ces femmes paraissaient en bonne santé en début de suivi. Cependant, 24 % répondaient au critère de syndrome métabolique à l’entrée dans l’étude.

Les auteurs ont remarqué que plus le nombre d’éléments présents du syndrome métabolique était élevé, plus la concentration en CRP était importante. Pour la présence d’un critère du syndrome métabolique, la concentration médiane en CRP était de 0,69 mg/L, comparée à 5,75 mg/L pour la présence des cinq critères.

Par ailleurs, le taux initial de CRP était lié au risque cardiovasculaire chez les participantes avec un syndrome métabolique.

Source : Circulation 2003;107:391

Descripteur MESH : Syndrome , Risque , Patients , Pronostic , Protéine C , Femmes , Éléments , Glycémie , Hypertension artérielle , Hypertriglycéridémie , Obésité , Santé

nuance

Recherche scientifique: Les +