nuance

Une molécule pour aider à traiter l'obésité

Le rimonabant, un inhibiteur du récepteur cannabinoïde 1 (CB1), a été testé en association avec un régime hypocalorique chez des sujets obèses. Au bout d'un an, on a noté une diminution significative de la masse corporelle ainsi qu'une amélioration des facteurs de risques cardiovasculaires.

Pour cette étude, les auteurs ont recruté plus de 1500 patients dont l'indice de masse corporelle était supérieur à 30 ou 27 en cas de dyslipidémie ou hypertension. Dans un protocole randomisé en double aveugle avec contrôle placebo, les sujets ont été traités avec un placebo, rimonabant 5 mg ou rimonabant 20 mg (dose quotidienne) en plus d'un régime hypocalorique.

La perte de poids moyenne à 12 mois était plus importante dans le groupe rimonabant 5 mg (-3,4 kg), rimonabant 20 mg (-6,6 kg) que dans le groupe placebo (-1,8 kg). De plus, le dosage à 20 mg était associé à une amélioration de plusieurs paramètres tels le HDL-cholestérol, les triglycérides, la résistance à l'insuline et le syndrome métabolique. L'effet était moins évident avec le dosage à 5 mg.

Source : Lancet 2005; 365: 1389–97

Descripteur MESH : Association , Placebo , Cholestérol , Hypercholestérolémie , Hypertension artérielle , Indice de masse corporelle , Insuline , Patients , Perte de poids , Syndrome

nuance

Recherche scientifique: Les +