nuance

Atlas de la mortalité par cancer en France (Evolution 1970-2004)

L'Institut National du Cancer et le CépiDc de l'Inserm (Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès) publient un "Atlas de la mortalité par cancer en France".Cet ouvrage vise à la fois à établir un état des lieux récent des disparités spatiales de mortalité pour ces causes de décès ainsi qu'à repérer les changements intervenus dans la distribution des inégalités face aux cancers entre 1970 et 2004.

Le cancer, première cause de décès en France Le cancer est devenu, pour la première fois en 2004, la première cause de décès en France.Si le risque de décéder d'un cancer diminue depuis une dizaine d'années, témoignant des progrès réalisés en matière de prévention, de diagnostic précoce, de traitements et de prise en charge, la France est en revanche caractérisée par d'importantes inégalités sociales et spatiales de mortalité. 

Cet ouvrage vise à la fois à établir un état des lieux récent des disparités spatiales de mortalité pour ces causes de décès ainsi qu'à repérer les changements intervenus dans la distribution des inégalités face aux cancers entre 1970 et 2004. 

L'accent est particulièrement mis sur :   

*L'évolution de l'ampleur des disparités inter et infrarégionales,   

*L'évolution de l'organisation spatiale des disparités permettant de repérer d'éventuelles recompositions régionales ou locales,   

*La comparaison systématique de la mortalité entre les hommes et les femmes, les profils de cancers étant très différents pour les deux sexes.Des données et une analyse exhaustives Les données exploitées sont issues des fichiers du CépiDc de l'Inserm, qui enregistre de façon exhaustive, sur la période 1970-2004, les décès survenus en France métropolitaine et dans les DOM, en indiquant pour chacun de ces décès, le sexe, l'âge, le lieu de résidence au moment du décès et la cause du décès. L'analyse porte aussi bien sur l'ensemble des cancers que sur différentes localisations cancéreuses afin de tenir compte des facteurs de risque spécifiques à chaque cancer. 

La persistance d'une forte composante régionale, d'importantes recompositions locales Si les disparités régionales de mortalité ont tendance à s'atténuer pour un grand nombre de  localisations cancéreuses, il apparaît que les inégalités infra-régionales ont tendance à se renforcer. L'organisation spatiale de la mortalité par cancer reste fortement structurée pour les hommes, beaucoup plus faiblement pour les femmes. Les rapprochements récents entre les comportements féminins et masculins pourraient toutefois modifier cette spécificité masculine.

 

 Cet atlas ouvre de nombreuses pistes de recherche dans le champ de l'analyse des inégalités de santé, notamment sur les conditions sociales, économiques, culturelles à réunir pour l'amélioration des niveaux de mortalité.Il apporte aussi aux décideurs en santé publique des pistes de réflexion sur les différents types d'actions possibles permettant de lutter contre les inégalités les plus marquées.

Télécharger l'atlas

Descripteur MESH : Mortalité , France , Face , Épidémiologie , Cause de décès , Femmes , Hommes , Risque , Santé , Conditions sociales , Diagnostic , Diagnostic précoce , Facteurs de risque , Recherche , Santé publique , Sexe

nuance

Epidémiologie: Les +