nuance

Quand faut-il traiter les otites de l’enfant par antibiotiques ?

L’otite moyenne aigue (OMA) de l’enfant est source de symptômes parfois bruyants (fièvre élevée, douleur intense), et peut être à l’origine de complications sévères. L’intérêt d’un traitement antibiotique reste controversé. L’amélioration de l’état de santé et des conditions d’hygiène dans les pays développés a transformé les OMA en affections le plus souvent bénignes à évolution simple. Le tableau suppuratif étant devenu l’exception, le diagnostic repose sur des données d’entretien et d’otoscopie parfois incertaines, avec un risque important de diagnostic par excès.

Deux études récentes1,2 ont répondu à la question « Faut-il traiter initialement les OMA de l’enfant par antibiotiques par voie orale ? ». Les résultats ont montré que chez les enfants âgés de 6 à 35 mois avec un diagnostic certain d’OMA, la prescription d’amoxicilline/acide clavulanique pendant 7 ou 10 jours réduisait considérablement le risque d’échec thérapeutique versus placebo, au prix d’effets indésirables plus fréquents. Cependant, dans ces deux essais, le diagnostic d’OMA était retenu sur des critères très stricts, avec des moyens inutilisables en pratique courante de médecine générale (photographie avec double lecture par des médecins ORL par exemple) 3. Pour prendre une décision en médecine générale, il est préférable de se référer aux études pragmatiques, qui ont comparé antibiothérapie d’emblée et observation initiale chez des enfants chez lesquels le diagnostic s’appuyait sur les moyens utilisés en pratique courante.Dans l’attente d’essais pragmatiques en médecine générale, le CNGE recommande de continuer à utiliser les recommandations émises par l’AFSSAPS4, c'est-à-dire :-           Quel que soit l’âge de l’enfant, des tympans congestifs avec respect des reliefs sans bombement, observés lors des premiers jours d’une rhinopharyngite ne sont pas une indication à l’antibiothérapie. L’enfant doit être revu si les symptômes persistent au-delà du troisième jour (Accord professionnel).-           Avant l’âge de 2 ans, en cas de signes généraux (douleur, fièvre) et de signes otoscopiques d’OMA, une antibiothérapie adaptée est indiquée (amoxicilline+acide clavulanique ou cefpodoxime ou cefuroxime pendant 8 jours). Des conditions d’examen difficiles ou un bouchon de cérumen, en particulier chez le nourrisson, empêchant de visualiser les tympans ne doivent pas conduire à une antibiothérapie à l’aveugle.-           Après l’âge de 2 ans, le diagnostic d’OMA purulente est improbable en l’absence d’otalgie. Si un traitement antibiotique est indiqué, il sera prescrit avec les antibiotiques cités pour une durée de 5 jours.  Références

1          Tähtinen PA, Laine MK, Huovinen P, et al. A placebo-controlled trial of antimicrobial treatment for acute otitis media.            N Engl J Med 2011;364:116-26.

2          Hoberman A, Paradise JL, Rockette HE, et al. Treatment of acute otitis media in children under 2 years of age. N Engl J Med 2011;364:105-15.

3          Lebeau JP. Faut-il traiter les otites de l’enfant ? exercer 2011 ; 98 :155-6

4          Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Recommandation : antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l’adulte et de l’enfant : otite moyenne aiguë. Paris: AFSSAPS, octobre 2005. http://www.afssaps.fr/Afssaps-media/Publications/Recommandations-Medicaments

Descripteur MESH : Diagnostic , Douleur , Fièvre , Santé , Risque , Pays développés , Médecine , Médecine générale , Placebo , Thérapeutique , Cérumen , Sécurité , Rhinopharyngite , Photographie , Otite moyenne , Otite , Observation , Nourrisson , Médecins , Lecture , Laine , Essais

nuance

Pratique médicale: Les +