nuance

Forum de la Recherche en Cancérologie : participation record

le Forum de la Recherche en Cancérologie organisé par le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) et le Site de Recherche Intégrée sur le Cancer de Lyon (LYric) a marqué une nouvelle fois les esprits pour sa 11ème édition en mobilisant près de 550 spécialistes de la cancérologie d’Auvergne-Rhône-Alpes. Chercheurs, cliniciens, industriels, étudiants et représentants de la société civile ont ainsi pu échanger autour de 32 conférenciers et près de 100 communications affichées. A cette occasion, 8 jeunes chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux

DEUX JOURS D’ECHANGES AUTOUR DES DERNIERES AVANCEES DE LA RECHERCHE REGIONALE EN CANCEROLOGIE

Entièrement repensé pour l’édition 2015, le Forum de la Recherche en Cancérologie Rhône-Alpes Auvergne continue d’afficher une réussite exceptionnelle avec une forte mobilisation des acteurs régionaux de la recherche en cancérologie.

Près de 550 chercheurs, cliniciens, industriels, étudiants et représentants de la société civile, ont répondu présent à cet évènement contre 450 pour l’édition précédente.

« Le succès cette année du Forum de la Recherche en Cancérologie marqué par une participation exceptionnelle est une preuve supplémentaire du dynamisme remarquable de la recherche en cancérologie en Auvergne-Rhône-Alpes, première force de recherche régionale dans le domaine biomédical. Cette réussite témoigne de l’importance pour la communauté de se retrouver pour échanger sur les projets en cours » déclare le Pr. Véronique TRILLET-LENOIR, présidente du Comité de Direction du CLARA.


Articulée autour de 5 conférences thématiques, l’édition 2016 du Forum a donné la parole à 32 conférenciers pour dresser un état des lieux représentatif de la recherche en cancérologie en Auvergne-Rhône-Alpes et présenter les dernières avancées en épigénétique, en immunothérapie, en recherche clinique, en radiosensibilisation ou encore autour des enjeux de la médecine connectée.

5 SYMPOSIA MENES EN PARTENARIAT AVEC DES STRUCTURES REGIONALES

En association avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL) et l’Institute for Advanced Biosciences de Grenoble (IAB), la conférence d’ouverture a mis en avant les dernières avancées en épigénétique des cancers. Différentes approches permettant d’aborder la biologie de l’hétérochromatine, les relations structure-fonction, les approches épigénomiques et les variants d’histones ont notamment été discutées.

Le symposium organisé par le Centre Hygée s’est intéressé aux applications de la e-médecine et de la santé connectée en cancérologie. Un secteur d’activité en plein essor dont cette session a été l’occasion de faire l’état des lieux des changements induits par la e-santé dans la pratique médicale et la relation médecin-patient, et à procéder à une analyse de ses implications individuelles, sociales et culturelles en santé publique.

La Plateforme d’Aide à la Recherche Clinique en Cancérologie d’Auvergne-Rhône-Alpes (PARCC-ARA) a animé une session dédiée à la recherche clinique, axée à la fois sur les spécificités de l’interface préclinique / clinique au cours du développement d’une molécule expérimentale ainsi que la gestion des données massives dans le cadre des études cliniques. Trois intergroupes coopérateurs de recherche clinique labellisés par l’INCa ont pu présenter leurs activités, une première au sein du Forum (cancers broncho-pulmonaires, cancers digestifs et lymphomes).
Sur l’un de ses thèmes de recherche, le Site de Recherche Intégrée sur le Cancer de Lyon (LYric) a présenté les résultats récents issus de l’utilisation d’anticorps en clinique, faisant le lien avec les néo-antigènes et le microbiote. Des résultats précliniques portant sur de nouveaux points de contrôle immunitaire et des mécanismes d’immunosurveillance ont également été discutés.

Le symposium du laboratoire d’excellence PRIMES de l’Université de Lyon est parti du constat que plus de 50% des patients atteints d’un cancer sont traités par radiothérapie au cours de leur maladie. Leur réponse au traitement dépend des effets moléculaires et cellulaires à court et à long terme, de la radiorésistance intrinsèque de la tumeur et de la sensibilité individuelle du patient. Le symposium a permis d’évoquer les récentes stratégies innovantes permettant d’augmenter la sensibilité tumorale à la radiothérapie ainsi que la modulation de la radiosensibilité par les protéines virales.

Enfin, le CLARA s’est associé avec les délégations régionales de l’Inserm et du CNRS pour donner la parole aux nouveaux chercheurs recrutés en région ainsi qu’aux équipes récemment labellisées. 4 jeunes chargés de recherche ont ainsi pu présenter leurs travaux de recherche en lien avec la cancérologie.

« L’édition 2016 du Forum a proposé un programme scientifique à la croisée de différentes facettes de la recherche en cancérologie. Ces journées sont une formidable occasion pour imaginer de nouvelles pistes de recherche décloisonnant les disciplines et fédérant la communauté régionale. La forte participation des étudiants est un signe très encourageant pour le développement de l’école decancérologie lancée en 2015 par le CLARA et les universités régionales »souligne le Dr. Amaury MARTIN, Secrétaire Général du CLARA.

Descripteur MESH : Recherche , Étudiants , Édition , Santé , Radiothérapie , Médecine , Parole , Universités , Antigènes , Santé publique , Protéines virales , Protéines , Patients , Maladie , Lymphomes , Immunothérapie , Conférences , Biologie , Association

nuance

Actualités professionnelles: Les +