nuance

Hôpital et santé au travail : le plan pour soigner les soignants de Marisol Touraine

illustrationDans un contexte difficile marqué par les suicides du Pr Jean-Louis Mégnien à l'AP-HP fin 2015 et de 5 infirmiers l'été dernier, la ministre de la santé a présenté un plan d'action visant à améliorer les conditions de travail des praticiens hospitaliers.

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, l'objectif de ce plan est de faire de la qualité de vie au travail une exigence aussi forte que celle de la qualité des soins. Il s'agit moins pour la ministre de tout réinventer que de mobiliser des moyens pour donner une impulsion nouvelle et généraliser les bonnes pratiques.

Suivi individuel et écoute psychologique
Le volet le plus tangible de ce plan consiste à financer à hauteur de 30 millions d'euros sur 3 ans la généralisation d'équipes pluri-professionnelles constituées de psychologues, d'assistants sociaux et de conseillers en prévention des risques professionnels dans chaque groupe hospitalier de territoire (GHT). Ces équipes ont vocation à répondre aux besoins des professionnels de santé en souffrance par une écoute psychologique et un accompagnement personnalisé. Ces services de santé au travail seront également disponibles sous forme de services téléphoniques ou de plateforme sur Internet.

Des entretiens individuels seront proposés chaque année aux soignants.

Formation et prévention des risques psycho-sociaux (RPS)

Le second volet du plan consiste à promouvoir une véritable culture de la prévention des risques psycho-sociaux dans tous le système de santé par les leviers suivants :
- un module spécifique sur les RPS sera inséré dans la formation initiale de chaque professionnel.
- les cadres de santé en poste se verront proposer une formation adapté sur le management d'équipe, la prévention et la résolution de conflits.
- un guide de prévention des risques psychosociaux sera diffusé « avant la fin de l'année » auprès des internes.
- des actions de coaching et mentorat par des pairs plus expérimentés sont également prévues, mais les modalités n'ont pas été précisés.
- la qualité de vie au travail devra figurer en tant que telle dans chaque projet d'établissement
- des baromètres sociaux annuels devront être mis en place afin d'effectuer un suivi et d'identifier les axes prioritaires


Médiation et résolution des conflits

Enfin Marisol Touraine envisage la mise en place d'un pool régional de médiateurs mobilisables à la demande des établissements ou du personnel afin d'aider à apaiser des conflits qui semblent ingérables en interne. Constituées de médecins, de cadres et de soignants, ces équipes de médiateurs seront là pour " introduire un regard extérieur et proposer une réorganisation de service, une réaffectation...."

La ministre a par ailleurs réaffirmé sa volonté de mieux indemniser le travail de nuit et indiqué qu'un plan destiné aux professions libérales de santé devrait être présenté début 2017.

Descripteur MESH : Santé , Travail , Santé au travail , Infirmiers , Qualité de vie , Vie , Internet , Médecins , Professions , Services de santé , Soins

nuance

Actualités professionnelles: Les +