Valérie Pécresse promet une consultation à 30 euros aux médecins généralistes libéraux

illustrationLa candidate LR était en déplacement à Oyonnax dans l’Ain ce vendredi 28 janvier. Elle y présentait son programme consacré à la Santé. Consultation à 30 euros, création de 25 000 postes de soignants, formation de 20 000 médecins par an : Valérie Pécresse a dévoilé ses priorités.

Pour ce déplacement, elle était accompagnée du Pr Phillipe Juvin et du député Damien Abad. Elle a donné une interview au Quotidien du médecin dans lequel elle décrit un système de santé à bout de souffle « lessivé, non pas des deux, mais des dix années » marquées par des plans d’économie massifs qui ont appauvri l’hôpital, « dégradé les conditions de travail et nui aux innovations ».

Elle note qu’en médecine de ville les conditions d’accès aux soins sont dégradées également avec « une perte de 2500 médecins généralistes en 5 ans »

Pour remédier à cette situation, elle promeut la décentralisation et promet la création de 25 000 postes à l’hôpital, la formation de 20 000 médecins par an et une revalorisation de la consultation à 30 euros.

« 25 euros, ce n’est pas digne compte tenu du coût de la vie »

Elle souhaite mettre en place une année de formation supplémentaire pour les carabins afin « d’envoyer sur le terrain quelque 3800 diplômés par an ».

Concernant la crise sanitaire, elle a fixé deux priorités : la reprogrammation des soins et la recherche sur les covids longs.

Si elle est élue, la santé mentale, les cancers pédiatriques et la santé des femmes seront ses « trois grandes causes ».

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Médecins , Médecins généralistes , Santé , Déplacement , Soins , Santé mentale , Recherche , Médecine , Travail , Femmes , Santé des femmes

Actualités professionnelles: Les +