nuance

Déserts médicaux : Yannick Jadot favorable à la coercition et au salariat des médecins

illustration« Pour en finir avec les déserts médicaux », le candidat vert s’est prononcé en faveur de la coercition des médecins au cours d’un interview radio dans l’émission les Zinformés. Il a ainsi plaidé pour que la dernière année d’Internat et les deux premières années d’exercice se déroulent dans une zone sous dotée.

« Je suis pour un conventionnement sélectif : on arrête de laisser des médecins s’installer sur des zones surdotées. Lors de la dernière année d’études de médecine et lors des deux premières années d’installation, je propose que les étudiants aillent s’installer dans des zones sous-dotées.

Je sais le sacrifice que c’est, mais on les accompagnera au niveau familial et financier pour que cela se passe bien »

Pour répondre aux problèmes de la démographie médicale, le candidat vert propose par ailleurs de doubler les capacités d’accueil des universités de médecine et de supprimer réellement le numérus clausus. Il souhaite que l’installation sous conventionnement d’un médecin en zone correctement pourvue soit conditionnée au départ d’un médecin libéral. Il veut également favoriser le salariat de médecins dans les maisons de santé .

Yannick Jadot devient ainsi le troisième candidat à se prononcer en faveur de la coercition des médecins après Valérie Pécresse, Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidalgo.

Pour beaucoup de commentateurs, si les mesures coercitives semblent une réponse facile aux problèmes de la démographie médicale, elle pourrait avoir un effet contre-productif.

« Choisir la coercition, c’est pousser nos futurs médecins à partir dans les pays voisins qui seront ravis de les accueillir, étant eux aussi dans la même pénurie médicale» déclarait l’ISNI en 2021.

Néanmoins l’analyse de la littérature internationale sur l’efficacité des politiques publiques face aux déserts médicaux montre que :

  • des formes limitées et ciblées de restriction de la liberté d’installation peuvent avoir des effets à court terme
  • la seule mise en place d’incitations financières a des résultats plutôt décevants
  • le déploiement d’une stratégie globale permettant de proposer des conditions de vie et de travail épanouissantes apparait comme le seul levier efficace pour attirer et fidéliser les médecins sur un territoire

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Coercition , Médecins , Radio , Médecine , Démographie , Face , Liberté , Étudiants , Universités , Travail , Littérature , Vie

nuance

Actualités professionnelles: Les +