Journée Internationale des Infirmières : le SNPI ne veut pas de médailles en chocolat

illustrationLe Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI) a récemment publié un communiqué exigeant une reconnaissance authentique de leurs compétences et de leur professionnalisme, en lieu et place des accolades symboliques souvent offertes lors de la Journée Internationale des Infirmières. Le SNPI exprime la colère et les revendications des infirmières en France, à l'occasion de la Journée Internationale des Infirmières.

Des professionnels de santé mésestimés

Le SNPI souligne que les infirmières ne veulent ni applaudissements, ni fleurs, ni médailles en chocolat, mais plutôt une reconnaissance à la hauteur de leurs compétences et de leur savoir-faire. En effet, pour le SNPI les infirmières sont des professionnelles de santé et non pas de simples auxiliaires médicales.

Le SNPI s’agace de l’hypocrisie du ministère qui semble découvrir le taux d'abandon des étudiants en IFSI et les 60 000 postes vacants dans les établissements de santé. Il pointe du doigt la responsabilité directe des autorités dans les conditions de travail indignes qui expliquent ce désengagement.

Des revendications précises pour améliorer le quotidien des infirmières

Le SNPI détaille quatre revendications majeures pour le recrutement et la fidélisation des infirmières :

  1. Ratios infirmiers-patients : Ils souhaitent une réduction du ratio patients-infirmières, qui est actuellement deux fois supérieur à la norme internationale de 6 à 8 patients par infirmière.

"Les normes inter­na­tio­na­les sont de 6 à 8 patients par infir­mière. En France nous sommes sou­vent le double. Ces condi­tions de tra­vail indi­gnes font fuir les soi­gnants. Malgré les PowerPoint sur le bien-être au tra­vail, la qua­lité de vie au tra­vail, la bien­veillance…, à l’hôpi­tal la réa­lité est très noire. Alors qu’il y a déjà 60 000 postes infir­miers vacants et que 10% des soi­gnants sont en mala­die, épuisement, dépres­sion, bur­nout, il y a urgence à agir. Nous avons besoin d’un plan Marshall sur sauver l’hôpi­tal, avec des ratios com­pa­ti­bles avec la qua­lité des soins, une reva­lo­ri­sa­tion des salai­res, et une amé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail" Thierry Amouroux porte-parole du Syndicat National des Professionnels Infirmiers SNPI.

 

Hôpital : le sénat vote une loi sur le ratio soignant/patient

  1. Salaires : Les infirmières demandent une revalorisation salariale, soulignant qu'elles sont actuellement rémunérées 10 % en dessous de la moyenne des salaires infirmiers en Europe.
  2. Conditions de travail : Le SNPI souhaite des améliorations significatives des conditions de travail et une réduction de la perte de sens ressentie par de nombreux professionnels de la santé.
  3. Reconnaissance de la pénibilité pour la retraite : Ils demandent que la pénibilité de leur travail soit prise en compte dans le calcul de leur retraite.

Un sentiment de colère grandissant

La colère grandit chez les infirmières qui se sentent négligées malgré leurs contributions significatives à la société, particulièrement pendant la pandémie de Covid-19. Leur mécontentement est exacerbé par les conditions de travail de plus en plus difficiles, l'insuffisance des effectifs et la fermeture de lits pour des raisons budgétaires, même en pleine épidémie.

Le SNPI exprime une frustration profonde face à l'absence de reconnaissance de la pénibilité de leur travail, en particulier en ce qui concerne l'âge de la retraite, fixé à 62 ans, et la perspective de deux années supplémentaires de lutte.

Le Syndicat National des Professionnels Infirmiers appelle donc les politiques, les directions et les employeurs à manifester une véritable gratitude envers les infirmières en répondant à leurs demandes légitimes. Il est grand temps de laisser de côté les applaudissements à 20h, les médailles en chocolat et les encouragements creux pour enfin prendre des mesures concrètes en faveur de ces professionnels de santé qui se sont donnés sans compter durant la pandémie et tout au long de leur carrière.

Alors chers responsables, n'attendez pas la prochaine Journée Internationale des Infirmières pour démontrer votre reconnaissance. Offrez-leur, dès aujourd'hui, des conditions de travail dignes et un soutien indéfectible qui leur permettront de continuer à exercer leur métier avec passion et dévouement.

Descripteur MESH : Infirmiers , Colère , France , Travail , Santé , Patients , Soins , Retraite , Lutte , Europe , Établissements de santé , Vie , Face , Étudiants , Temps , Frustration , Parole , Lits , Fleurs

Actualités professionnelles: Les +