nuance

Facteurs de risques associés à une réhospitalisation pour thromboembolisme après une arthroplastie totale de la hanche

Chez les patients ayant subi une arthroplastie totale de la hanche , un index de masse corporelle (IMC) ≥ 25 est associé à une fréquence plus importante de réhospitalisation pour thromboembolisme veineux symptomatique. Chez les patients dont l’IMC < 25, la compression pneumatique ou une prophylaxie par la warfarine à la sortie de l’hôpital protègent du risque de thromboembolisme. Ce sont les résultats d’une étude américaine parue dans le New England Journal of Medicine.

Des études récentes ont montré que le thromboembolisme veineux symptomatique se développait plus couramment après une arthroplastie totale de la hanche après la sortie du patient de l’hôpital. Les facteurs de risque associés à ces événements thromboemboliques symptomatiques ne sont pas bien définis.

En utilisant les données administratives du « Medicare » de l’état de Californie enregistrées entre 1993 et 1996, le Dr R. White et ses collaborateurs ont identifié 297 patients âgés d’au moins 65 ans qui ont du être réhospitalisés pour un thromboembolisme dans les 3 mois suivant une arthroplastie totale de la hanche.

Les auteurs ont comparé les variables démographiques, chirurgicales et médicales potentiellement associées au développement d’un thromboembolisme chez ces patients et chez un groupe témoin (n=592).

L’étude montre que 89,6 % des patients ayant eu un thromboembolisme et 93,8 % des patients contrôles ont été traités par compression pneumatique, warfarine, enoxaparine ou héparine non fractionnée seule ou en association. De plus, 22,2 % des patients ayant eu un thromboembolisme et 29,7 % des patients contrôles ont été traités par warfarine à leur sortie de l’hôpital.

Un index de masse corporelle (IMC) ≥ 25 était associé à une réhospitalisation pour thromboembolisme (odds ratio = 2,5 ; IC 95 % = 1,8-3,4).

Dans un modèle multivarié, les seuls schémas thérapeutiques prophylactiques associés à une diminution du risque de thromboembolisme chez les patients ayant un IMC < 25 sont la compression pneumatique (odds ratio = 0,3 ; IC 95 % = 0,4-1,0) et un traitement par la warfarine à la sortie de l’hôpital (odds ratio = 0,6 ; IC 95 % = 0,4-1,0).

Source: N Engl J Med 2000 ; 343 : 1758-64

Descripteur MESH : Arthroplastie , Patients , Warfarine , Hanche , Risque , Index , Association , Californie , Facteurs de risque , Héparine , Sortie du patient , Thromboembolisme veineux

nuance

Recherche scientifique: Les +