nuance

La transplantation cardiaque chez le très jeune enfant possible même en cas d'incompatibilité ABO

Le nombre de donneurs pour les très jeunes enfants avec une cardiopathie congénitale ou une cardiomyopathie est très limité. Une étude nouvelle étude indique que la transplantation cardiaque est possible entre individus de groupe ABO différent tant que le système immunitaire du receveur est immature. Cette éventualité pourrait réduire la mortalité des très jeunes enfants en attente d'un nouveau cœur.

West et al décrivent dans la dernière édition du New England Journal of Medicine le cas de 10 enfants âgés de quatre heures à 14 mois (médiane = 2 mois). Ces sujets présentaient une cardiopathie congénitale ou une cardiomyopathie nécessitant une transplantation cardiaque.

Les 10 transplantations ont été un succès malgré une incompatibilité ABO entre le donneur et le receveur. Aucun rejet hyperaigu n'a été observé mais deux décès précoces ont été enregistrés. Selon les auteurs, ils ne semblent pas liés à l'incompatibilité ABO. La durée du suivi était de 11 mois à 4,6 ans.

Ces enfants ont bénéficié d'un traitement immunosuppresseur conventionnel et le titre en anticorps dirigés. Deux enfants ont développé des anticorps dirigés contre les antigènes du groupe sanguin du donneur sans pour autant endommager le greffon. "Aucune morbidité attribuable à l'incompatibilité ABO n'a été observée", soulignent les auteurs.

Le Dr M. Boucek de l'Université du Colorado, qui commente ces données dans un éditorial du NEJM, évoque le bénéfice que pourrait apporter cette procédure si ces résultats peuvent être généralisés : "Les travaux de West et al ouvrent la voie pour traiter plus d'enfants qui autrement décéderaient".

Source : N Engl J Med 2001;344:793-800, 843-44

Descripteur MESH : Transplantation , Transplantation cardiaque , Enfant , Mortalité , Système immunitaire , Anticorps , Antigènes , Colorado , Édition , Éditorial , Morbidité

nuance

Recherche scientifique: Les +