nuance

Des cellules souches dérivées de moelle osseuse adulte pour régénérer plusieurs types histologiques

Des chercheurs ont isolé une lignée de cellules souches hématopoïétiques adultes et capables, une fois greffées, de se différencier en cellules épithéliales de foie, poumon, peau ou encore des voies gastro-intestinales. De telles propriétés de différenciation n'avaient jusqu'à présent jamais été observées chez des cellules adultes.

Ce travail a été réalisé par des chercheurs de l'université de Yale, de New York et de l'Ecole de Médecine Johns Hopkins à Baltimore. Le Dr Krause et ses collaborateurs publient leurs résultats dans l'édition du 4 mai de la revue Cell.

La faculté de certaines cellules souches de moelle osseuse adultes à se différencier en hépatocytes a déjà été observée (Nature 2000;406:257. Hepatology 2000;32:11-16). Néanmoins, les recherches de Krause et al. montrent que ce type de cellule souche présente un potentiel plus large. Selon le Dr Theise, co-auteur de la publication : "Il y a une cellule dans la moelle osseuse qui peut servir de cellule souche pour la plupart, si ce n'est tous, des organes dans le corps".

Ces chercheurs ont isolé des cellules souches hématopoïétiques à partir de moelle osseuse de souris mâles adultes. Une méthode de sélection particulière a été utilisée.

Ces cellules souches ont été ensuite transplantées chez des souris femelles et se sont fixées dans la moelle osseuse des animaux receveurs. Les chercheurs ont pu suivre la fixation, la différenciation et la migration de ces cellules souches et des cellules filles en recherchant la présence du chromosome Y dans les différents tissus. Seules les cellules dérivées des cellules greffées sont porteuses de ce chromosome.

"Ces cellules adultes de moelle osseuse ont un potentiel profondément différent puisqu'elles peuvent aussi se différencier en cellules épithéliales du foie, du poumon, des voies gastro-intestinales et de la peau", écrivent les chercheurs.

Cette découverte revêt une importance toute particulière dans la recherche de procédés capables de régénérer n'importe quel type de tissu endommagé chez l'homme. En effet, ces cellules souches peuvent être prélevées chez des animaux adultes, évitant ainsi le recours aux cellules souches embryonnaires. Il faudra maintenant isoler ces cellules souches dérivées de moelle osseuse chez l'homme.

Source : Cell 2001;105:369-77. New York University Medical Center and School of Medicine.

Descripteur MESH : Cellules , Cellules souches , Moelle osseuse , Adulte , Cellules épithéliales , Cellules souches hématopoïétiques , Poumon , Peau , Foie , Animaux , New York , Travail , Tissus , Recherche , Médecine , Hépatocytes , Édition , Chromosome Y , Cellules souches embryonnaires , Baltimore , Auteur

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib