nuance

Ischémies myocardiques aiguës et infarctus du myocarde aigu : l’expression des facteurs d’angiogénèse est précoce

Des chercheurs américains (Division of Cardiothoracic Surgery, University of California, San Diego, USA) rapportent dans la dernière livraison du New England Journal of Medicine que l’augmentation des taux de HIF-1alpha est une réponse précoce à une ischémie myocardique ou un infarctus. Cette réponse définit, à un niveau moléculaire, une des premières adaptations du myocarde humain à une privation de sang. Selon ces auteurs, « le HIF-1 alpha est un marqueur temporel utile lorsque le myocarde souffre de façon aiguë ».

Patricia Thislethwaite et ses collègues rappellent que le HIF-1 alpha (hypoxia-inductible factor) est un facteur transcriptionnel qui est exprimé en réponse à une diminution de la pression partielle en oxygène cellulaire et qui active des gènes impliqués dans l’angiogénèse, la glycolyse, la modulation du tonus vasculaire, et l’érythropoïèse. Cet hétérodimère, composé de sous-unités alpha et bêta, renferme 286 acides aminés.

Lorsque le myocarde (muscle cardiaque) est privé de sang, un processus d’ischémie, d’infarctus et de remodelage myocardique se produit. Ils ont évalué les profils temporels et spatiaux de l’expression d’une sous-unité du HIF-1 alpha et du VEGF sur des échantillons de tissu cardiaque humain afin de comprendre les réponses moléculaires précoces à l’hypoxie myocardique.

Des échantillons de biopsie ventriculaire ont été recueillis chez 37 patients subissant un pontage coronarien pour analyse histologique et ont été analysés pour l’expression de l’ARN messager du HIF-1 alpha, mais également du VEGF (vascular endothelial growth factor).

Les résultats montrent que l’ARNm du HIF-1 alpha a été détecté dans les échantillons myocardiques ayant des signes histopathologiques d’ischémie aiguë (début inférieur à 48 heures avant la chirurgie) ou d’infarctus précoces (début inférieur à 24 heures avant la chirurgie).

En revanche, les auteurs indiquent que les transcrits du VEGF ont été observés dans les échantillons ayant des signes histologiques d’ischémie aiguë ou d’infarctus (début : 24 à 120 heures avant la chirurgie).

Les taux d’ARNm du VEGF ou du HIF-1 alpha étaient indétectables chez les patients ayant des ventricules normaux ou des antécédents d’infarctus.

Enfin, les chercheurs ont retrouvé dans le cytoplasme des cellules endothéliales bordant les capillaires et les artérioles une immunoréactivité au VEGF, alors qu’une immunoréactivité au HIF-1 alpha a été détecté dans les noyaux des myocytes et des cellules endothéliales. Source : N Engl J Med, 2 mars 2000, 342 : 626-33.

Descripteur MESH : Myocarde , Infarctus , Infarctus du myocarde , Sang , Ischémie , Ischémie myocardique , Cellules , Cellules endothéliales , Patients , Cytoplasme , Gènes , Glycolyse , Biopsie , Artérioles , Mars , Acides aminés , Oxygène , Pression , Pression partielle , Acides

nuance

Recherche scientifique: Les +