nuance

L’insuffisance cardiaque diastolique est encore mal connue

Une présentation hier à l’académie de médecine sur l’insuffisance cardiaque (IC) diastolique (e.g. à fonction ventriculaire systolique préservée) réalisée par Jean-Paul Bounhouré (Toulouse), a permis de faire une mise au point sur cette forme d’IC peu commune mais dont sa prévalence augmente avec l’âge. L’IC diastolique, bien qu’ayant un pronostic moins sévère que celui de l’IC systolique, possède en revanche une co-morbidité élevée ainsi qu’un taux de récidive important.

Bien que l’insuffisance cardiaque soit généralement associée à une atteinte de la fonction systolique (réduction de la fraction d’éjection et dilatation cardiaque), depuis 10 ans on s’intéresse de plus en plus aux dysfonctionnements de la fonction diastolique avec fonction systolique du ventricule gauche préservée (anomalies du remplissage et une fraction d’éjection > 45%).

Soixante-quatre patients hospitalisés ont été suivis en consultation pour une insuffisance cardiaque diastolique. Les buts de cette étude ont été la description des caractéristiques cliniques et échocardiographiques de ces patients ainsi que l’évolution du syndrome et l’étude de facteurs du pronostic.

La fraction d’éjection ventriculaire a été en moyenne de 48%. La mortalité hospitalière a été de 6,20% (4 décès rapides) et au terme du suivi de 18,7%. Trente quatre patients (53%) ont été à nouveau hospitalisés pour une récidive de leur IC malgré leur traitement.

Quatre-vingt-dix pour cent des patients étaient sous inhibiteurs de l’enzyme de conversion, 37% sous bêtabloquants, 36% sous nitrates et tous ont été traités par des diurétiques à la phase aiguë.

Les facteurs d’un pronostic médiocre ont été l’âge, un aspect écho-doppler du remplissage de type restrictif, (p< 0,001) des antécédents d’infarctus du myocarde et une insuffisance rénale (créatinine > 150 micromoles p= 0,002).

En conclusion, cette étude suggère selon le docteur Bounhouré que les patients atteints d’insuffisance cardiaque avec fonction ventriculaire gauche systolique préservée, considérés comme atteints d’une insuffisance cardiaque diastolique, sont des sujets de plus de 70 ans, de sexe féminin dans 40% des cas, atteints d’hypertrophie et de fibrose du ventricule gauche altérant le remplissage.

«On doit exiger de la part des cliniciens une échocardiographie doppler rigoureuse pour évaluer précisément l’altération du remplissage», a commenté J.P. Bounhouré en ajoutant que «des essais contrôlés doivent être menés afin d’améliorer les traitements qui sont encore au stade empirique».

Source : Académie de médecine, 11 juin 2002, Bull. Acad. Natle Méd., 2002, 186, n° 6, ….-…., séance du 11 juin 2002.

PI

Descripteur MESH : Pronostic , Récidive , Fonction ventriculaire , Prévalence , Médecine , Morbidité , Patients , Mortalité , Syndrome , Sexe , Patients hospitalisés , Nitrates , Myocarde , Mortalité hospitalière , Créatinine , Insuffisance rénale , Fonction ventriculaire gauche , Fibrose , Essais , Échocardiographie , Diurétiques , Dilatation

nuance

Recherche scientifique: Les +