nuance

Insuffisance cardiaque chronique : l’omapatrilat aussi efficace que l’énalapril

D’après un essai clinique publié en avance dans Circulation, l’omapatrilat (inhibiteur de l’enzyme de conversion et inhibiteur de la neutral endopeptidase) est aussi efficace que l’énalapril (inhibiteur de l’enzyme de conversion) pour réduire le risque de décès et d’hospitalisation chez des insuffisants cardiaques. L’omapatrilat pourrait donner de meilleurs résultats chez les sujets hypertendus.

« L’essai montre que l’omapatrilat est efficace dans le traitement de l’insuffisance cardiaque », a déclaré le Dr Milton Packer, premier auteur de ce large essai. « Et nous avons certaines indications selon lesquelles l’omapatrilat pourrait être supérieur à un inhibiteur standard de l’enzyme de conversion (IEC) chez certaines personnes. Nos données suggèrent que ce médicament pourrait jouer un rôle particulier dans le traitement des personnes qui présentent à la fois une hypertension artérielle et une insuffisance cardiaque. »

Packer et ses collaborateurs ont analysé chez des insuffisants cardiaques les effets de l’omapatrilat qui est à la fois un inhibiteur de l’IEC et un inhibiteur de la neutral endopeptidase ou NEP. Des études sur l’animal ont montré que l’inhibition simultanée de l’IEC et de la NEP pouvait donner de meilleurs résultats de l’inhibition de l’IEC seule.

Cet essai OVERTURE (The Omapatrilat Versus Enalapril Randomized Trial of Utility in Reducing Events) a concerné 5.770 patients avec une insuffisance cardiaque (classe NYHA de II à IV) répartis dans 42 pays. Après tirage au sort, 2.886 patients sont entrés dans le bras omapatrilat et 2.884 dans le bras énalapril. L’âge moyen était d’environ 63 ans et 80 % d’hommes composaient l’effectif. Les patients étaient régulièrement évalués pendant une durée moyenne de traitement de 14,5 mois.

Dans le bras omapatrilat, 914 patients sont décédés ou ont été hospitalisés pour insuffisance cardiaque nécessitant un traitement par IV, comparés à 973 dans le bras énalapril. Cette différence de 6 % (hazard ratio = 0,94 ; IC 95 % = 0,86-1,03) montrait que l’omapatrilat était efficace mais pas plus que l’énalapril.

Cependant, une autre analyse des épisodes du critère principal d’évaluation tend à montrer que les patients qui présentent une hypertension et une insuffisance cardiaque bénéficient plus d’un traitement par omapatrilat que d’un traitement par énalapril. Le groupe omapatrilat avait aussi un risque de décès cardiovasculaire ou d’hospitalisation réduit de 9 % (P=0,024).

Selon les auteurs, les différences observées entre les deux bras de l’essai et en faveur de l’omapatrilat justifient une évaluation approfondie de l’omapatrilat.

Source : American Heart Association. Circulation 2002: published online before print July 29, 2002, 10.1161/01.CIR.0000029801.86489.50

SR

Descripteur MESH : Risque , Essai clinique , Bras , Patients , Énalapril , Hypertension artérielle , Personnes , Association , Auteur , Rôle

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib