nuance

Autoriser les téléphones portables dans hôpitaux

Est-il temps de lever l’interdiction des téléphones portables dans les hôpitaux ? C’est du moins ce qu’estiment des médecins anglais dans une lettre publiée dans la revue médicale The Lancet datée du premier février. Selon eux, cette interdiction n’est plus justifiée.

Omer Aziz et des confrères de l’Imperial College of School of Medicine de Londres avancent trois raisons pour justifier une éventuelle autorisation des téléphones mobiles dans les services hospitaliers.

La première réside dans l’absence de preuve d’un réel danger pour la sécurité des patients et ce dix ans après la mise en place de l’interdiction des portables.

Deuxièmement, l’évolution technologique de ces appareils fait que les téléphones GSM d’aujourd’hui interfèrent moins avec les appareils médicaux que leurs prédécesseurs d’il y a dix ans.

Enfin, ces téléphones sont en réalité utilisés par les patients hospitalisés, leurs proches et le personnel médical. Selon Omer Aziz, l’absence de preuve évidente d’un risque pour les patients et les progrès de la technologie mobile justifient une réévaluation des mesures d’interdiction des téléphones portables en milieu hospitalier.

Source : The Lancet 2003 ;361 :788

Descripteur MESH : Hôpitaux , Lettre , Médecins , Temps , Patients , Londres , Patients hospitalisés , Risque , Sécurité , Sécurité des patients , Services hospitaliers , Technologie

nuance

Recherche scientifique: Les +