nuance

Pas d'antibiotique contre la maladie coronarienne

Le rôle éventuel de Chlamydia pneumoniae dans le développement de la maladie coronarienne paraît sérieusement remis en cause par deux études publiées dans le New England Journal of Medicine. Elles montrent en effet que des traitements antibiotiques sont sans effet sur l'évolution de la maladie.

Les auteurs de ces deux articles expliquent que des études ont suggéré un lien entre les infections par C. pneumoniae et le développement de pathologies coronariennes. Afin de tester cette hypothèse, Grayston et collaborateurs ont évalué l'effet d'un an d'azithromycine versus placebo chez plus de 4012 patients coronariens stabilisés. Ces auteurs n'ont pas trouvé de différence dans l'évolution de la maladie coronarienne selon le traitement considéré, ce qui va à l'encontre de l'hypothèse d'un rôle actif de C. pneumoniae.

Dans une deuxième étude, Cannon et collaborateurs ont testé l'efficacité d'un traitement par gatifloxacine, un antibiotique bactéricide efficace contre C. pneumoniae chez des patients hospitalisés pour un syndrome coronarien aigu. Ici encore, le traitement n'a pas eu d'effet notable comparé au placebo.

Source : NEJM 2005; 352:1637-1645, 1646-1654

Descripteur MESH : Maladie , Évolution de la maladie , Maladie coronarienne , Rôle , Patients , Placebo , Azithromycine , Patients hospitalisés , Syndrome , Syndrome coronarien aigu

nuance

Recherche scientifique: Les +