nuance

Un traitement adjuvant pour le cancer du poumon non à petites cellules

Après résection complète, un traitement adjuvant par vinorelbine plus cisplatine est associé à une amélioration de la survie comparé à l'observation dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules à un stade précoce. Les résultats sont publiés dans la dernière livraison du NEJM.

Pour cet essai randomisé mené chez des patients qui avaient bénéficié d'une résection totale de la tumeur, 242 ont reçu un traitement adjuvant par vinorelbine et cisplatine et 240 ont uniquement bénéficié d'un suivi d'observation. Une neutropénie est survenue chez 88% des patients sous traitement adjuvant et deux sont décédés de cause liée à la toxicité du traitement. D'autres effets secondaires ont été fréquemment rencontrés, fatigue, nausée, anorexie, vomissements, neuropathie et constipation. Le taux de survie à cinq ans était de 69% dans le groupe traitement adjuvant contre 54% dans le groupe observation (P=0,03).

Source : NEJM 2005;352:2589-2597

Descripteur MESH : Poumon , Observation , Cisplatine , Survie , Cellules , Patients , Anorexie , Constipation , Fatigue , Nausée , Neutropénie , Taux de survie

nuance

Recherche scientifique: Les +