nuance

Tomodensitométrie et dépistage du cancer bronchique : des résultats contrastés

Le dépistage par tomodensitométrie pourrait permettre d’augmenter le taux de détection du cancer du poumon mais sans que cela ne se traduise pour autant par une réduction du risque de formes avancées ou par une diminution de la mortalité, selon les conclusions d’une étude publiée aujourd’hui dans le JAMA.

Ces travaux réalisés par Bach et collaborateurs sont basés sur une étude longitudinale menée auprès de plus de 3000 fumeurs ou anciens fumeurs asymptomatiques. Ces personnes ont bénéficié d’une tomodensitométrie annuelle dans le cadre d’un dépistage du cancer bronchique. Le suivi était de 3,9 ans.

Les auteurs expliquent avoir diagnostiqué 144 cancers du poumon comparé à 44,5 cas attendus, soit un risque relatif de 3,2. D’autre part, le taux de résection était 10 fois plus élevé que celui attendu (109 personnes vs 10,9 cas attendus). Enfin, les auteurs n’ont pas trouvé de réduction du risque de formes avancées du cancer bronchique ni de réduction de la mortalité.

« La découverte d’une augmentation d’un facteur 10 du taux de chirurgie du cancer bronchique en réponse au dépistage souligne une des conséquences potentielles de la tomodensitométrie en termes de santé publique. Si la majorité de l’excès des cancers précoces trouvés par le dépistage a peu de chances de progresser rapidement vers une maladie significative sur le plan clinique ou vers le décès, alors les chirurgies thoraciques réalisées pour ces ablations n’apporteront pas suffisamment de bénéfice pour justifier la morbidité qui est liée à ces interventions », écrivent les auteurs.

Ces derniers ajoutent aussi que les essais randomisés et contrôlés en cours permettront d’apporter des réponses claires sur les bénéfices que l’on peut attendre de la scanographie dans le dépistage du cancer bronchique. Il faut aussi souligner que les résultats de Bach et al. diffèrent de façon significative de ceux obtenus par une autre étude récente. Ce point est également discuté par Black et Baron dans un éditorial du même numéro du JAMA.

Source : JAMA 2007 ;297 : 953-961, 995-997

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Risque , Tomodensitométrie , Mortalité , Poumon , Personnes , Éditorial , Essais , Maladie , Morbidité , Reproduction , Santé , Santé publique

nuance

Pratique médicale: Les +